Ukraine

Les Russes ont perdu du terrain à Severodonetsk

ATS

5.6.2022 - 10:01

Les Russes ont perdu du terrain à Severodonetsk, ville-clé de l'est de l'Ukraine et épicentre des combats acharnés pour le contrôle du Donbass, a affirmé dimanche le gouverneur régional.

La situation est confuse à Severodonetsk, où l'armée ukrainienne dit vouloir reprendre toute la ville, alors que la Russie affirme que les soldats ukrainiens s'en sont retirés (archives).
La situation est confuse à Severodonetsk, où l'armée ukrainienne dit vouloir reprendre toute la ville, alors que la Russie affirme que les soldats ukrainiens s'en sont retirés (archives).
KEYSTONE/AP/Francisco Seco

ATS

5.6.2022 - 10:01

«Les Russes contrôlaient environ 70% de la ville, mais au cours des deux derniers jours ils ont été repoussés. La ville est divisée en deux, ils ont peur de s'y déplacer librement», a déclaré sur Telegram Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk. Les forces ukrainiennes y ont capturé huit prisonniers russes, a-t-il ajouté.

Severodonetsk est la capitale administrative ukrainienne de cette région, en partie contrôlée par les séparatistes prorusses depuis 2014.

Selon lui, le général russe Alexandre Dvornikov, qui commande les troupes russes en Ukraine, «s'est fixé un objectif: d'ici le 10 juin, soit prendre complètement Severodonetsk, soit contrôler la route Lyssytchansk-Bakhmout» qui ouvrira la voie vers Kramatorsk, capitale ukrainienne de l'autre région du Donbass plus grande, celle de Donetsk.

«Toutes les forces, toutes les réserves (russes) sont concentrées sur ces deux tâches», a-t-il dit.

«Rétablir le contrôle total»

Le ministère russe de la Défense a affirmé samedi que les unités militaires ukrainiennes «ayant subi des pertes critiques lors des combats pour Severodonetsk (jusqu'à 90% dans plusieurs unités)» se retiraient vers Lyssytchansk, la grande ville voisine.

Mais le maire de Severodonetsk, Olexandre Striouk a déclaré samedi soir que les combats de rue s'y poursuivaient et que les forces ukrainiennes cherchaient à «rétablir le contrôle total» de la ville.

ATS