Un jour pour incinérer le corps du chef du Sentier lumineux

ATS

24.9.2021 - 04:50

Le cadavre de l'ancien chef de la guérilla maoïste du Sentier lumineux, Abimael Guzman, décédé en prison le 11 septembre, devra être incinéré dans un délai de 24 heures, a annoncé jeudi le parquet. L'homme est mort à l'âge de 86 ans d'une pneumonie bilatérale.

ATS

24.9.2021 - 04:50

Abimael Guzman avait écopé d'une peine de prison à perpétuité à la suite de deux condamnations en 2006 et 2018 (archives).
ATS

Le «parquet pénal [...] de Callao a ordonné cet après-midi la crémation du corps du chef terroriste Manuel Rubén Abimael Guzmán Reinoso», a indiqué le ministère public dans un communiqué diffusé sur Twitter.

Cette annonce intervient alors que le parquet vient de clôturer l'enquête sur les circonstances de la mort de l'ex-chef rebelle. Une enquête est systématiquement diligentée pour les détenus morts en prison.

Le corps de l'ancien guérillero se trouve depuis son décès dans une morgue du port de Callao, à l'ouest de Lima.

Demande de la veuve rejetée

Le parquet avait rejeté une demande de sa veuve, Elena Yparraguirre, également emprisonnée à perpétuité, pour qu'il lui soit remis et puisse être enterré. Il a invoqué des raisons de sécurité nationale pour incinérer le corps, craignant qu'une tombe ne devienne un lieu de pèlerinage pour les partisans du Sentier lumineux.

Une loi a été votée par le Parlement pour autoriser la crémation du cadavre par l'Etat. Surnommé le «Pol Pot des Andes» en raison de la cruauté de son mouvement, Abimael Guzman purgeait une peine à perpétuité à la suite de deux condamnations en 2006 et 2018.

Il portait la responsabilité d'un des conflits les plus sanglants d'Amérique latine, qui a secoué le Pérou entre 1980 et 2000, et fait des dizaines de milliers de morts et disparus, selon la commission vérité et réconciliation.

ATS