Un vaste plan d'aide économique canadien

ATS

12.4.2020 - 02:41

Le plan d'aide économique vise à «permettre aux Canadiens de conserver leur emploi et toucher un salaire», a expliqué le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Il doit encore être validé par le Sénat.
Source: KEYSTONE/AP/Justin Tang

La Chambre des Communes canadienne a adopté samedi un programme de subvention des salaires, la plus vaste mesure économique dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale. Le plan veut aider entreprises et employés à traverser la crise provoquée par le coronavirus.

Le Parlement, dont les travaux sont suspendus, a tenu une séance exceptionnelle en plein weekend pascal pour adopter ce programme – évalué à 73 milliards de dollars (70 milliards de francs) – qui vise à verser aux entreprises 75% du salaire de leurs employés pour éviter des licenciements massifs.

Le Premier ministre Justin Trudeau a participé à la séance. Il était en isolement dans sa résidence depuis un mois, après que son épouse eut contracté le virus. Outre les chefs des principaux partis, seuls une trentaine de députés sur 338 ont siégé afin de respecter les consignes de distanciation sociale.

Le texte devait encore être validé par le Sénat, lors d'un vote attendu dans la soirée, pour entrer en vigueur.

«Le front est partout»

Évoquant les sacrifices consentis par le Canada lors des deux conflits mondiaux, M. Trudeau a souligné que la lutte contre le virus «n'est pas une guerre» mais que «le combat n'en est pas moins destructeur et dangereux».

«Le front est partout, dans nos maisons, nos hôpitaux, nos centres de soins, nos épiceries, nos pharmacies (...) et ceux qui y travaillent sont nos héros modernes», a-t-il déclaré, en avertissant que «la situation risquait d'empirer avant de s'améliorer»

C'est le second projet de loi d'aide financière proposé par le gouvernement de M. Trudeau depuis le début de la crise. Il vise à «permettre aux Canadiens de conserver leur emploi et toucher un salaire», a expliqué le Premier ministre, selon qui il s'agit du «plus vaste programme économique canadien depuis la Seconde Guerre mondiale».

Un million d'emplois

M. Trudeau ne disposant pas de la majorité absolue au Parlement, le projet a fait l'objet d'un accord avec les partis d'opposition.

La subvention salariale de 75%, d'une durée de trois mois et rétroactive au 15 mars, s'adresse aux entreprises qui ont subi ou subiront une baisse de leurs revenus de 15% en mars ou de 30% en avril et mai, a indiqué le ministre des Finances Bill Morneau.

L'économie canadienne a perdu plus d'un million d'emplois le mois dernier. Le Canada comptait samedi 23'197 cas de coronavirus et 678 décès dus à la maladie.

Retour à la page d'accueil

ATS