«À tout moment».

Washington ne va plus qualifier d'«imminente» une invasion russe

ATS

2.2.2022 - 23:25

La porte-parole de la Maison Blanche a indiqué mercredi qu'elle ne qualifierait plus une potentielle invasion de l'Ukraine par la Russie d'"imminente». Elle estime toutefois que cette dernière pourrait intervenir «à tout moment».

Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche, lors d'une conférence de presse le 9 février 2021
Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche.
AFP/Archives

ATS

2.2.2022 - 23:25

Jen Psaki avait dit lors de l'une de ses prises de parole la semaine passée qu'une invasion de l'Ukraine par les troupes russes massées près de sa frontière pouvait être «imminente.» Quelques jours plus tard, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les Occidentaux à ne pas semer la «panique».

Mercredi, la porte-parole de la Maison Blanche a dit aux journalistes que l'administration américaine avait «arrêté d'utiliser (ce terme) parce que cela a envoyé un message différent de celui que nous souhaitions transmettre».

La position de Washington, a-t-elle insisté, est que le président russe a placé ses militaires de façon à ce qu'"ils puissent mener une invasion à tout moment». Cela reste «vrai», a-t-elle ajouté, précisant que les Etats-Unis ne savaient pas «s'il a pris une décision» ou non à ce sujet.

Plus tôt mercredi, Washington a annoncé l'envoi de 3000 soldats américains supplémentaires en Europe de l'Est pour défendre les pays de l'Otan «contre toute agression», pendant que le ballet diplomatique se poursuivait.

ATS