Recherche biologique

Washington craint que Moscou s'empare de matériaux sensibles

ATS

9.3.2022 - 08:43

Les Etats-Unis redoutent que les forces russes «ne prennent le contrôle» des structures de «recherche biologique» en Ukraine et ne s'emparent de matériaux sensibles. «L'Ukraine dispose d'installation de recherche biologique», a rappelé Victoria Nuland, numéro trois de la diplomatie américaine.

FILE - State Department Under Secretary for Public Affairs Victoria J. Nuland speaks during a briefing at the State Department in Washington, Jan. 27, 2022. (AP Photo/Susan Walsh, Pool, File)
«Nous travaillons avec les Ukrainiens sur les manières d'éviter que ces matériaux liés à la recherche puissent tomber aux mains des forces russes si elles devaient s'en approcher», a expliqué Mme Nuland.
KEYSTONE

ATS

9.3.2022 - 08:43

«Nous travaillons avec les Ukrainiens sur les manières d'éviter que ces matériaux liés à la recherche puissent tomber aux mains des forces russes si elles devaient s'en approcher», a ajouté Mme Nuland, lors d'une audition parlementaire mardi.

Un sénateur républicain, Marco Rubio, a souligné que la «propagande russe» avait fait état d'un prétendu «plan» ukrainien visant à utiliser «des armes biologiques dans le pays avec la coordination de l'OTAN».

«S'il y avait un incident ou une attaque impliquant une arme biologique ou chimique en Ukraine, cela serait-il clair à 100% pour vous que ce seraient les Russes qui en seraient les auteurs?», a demandé cet élu à la responsable américaine.

«Cela ne fait aucun doute dans mon esprit» «et c'est une technique russe classique que d'accuser les autres de ce qu'ils envisagent de faire eux-mêmes», a répondu Victoria Nuland.

ATS