A l'arrêt, des théâtres ouvrent leurs scènes à des compagnies

vs, ats

5.2.2021 - 10:58

Le Théâtre de Valère et le Petithéâtre de Sion, dont tous les spectacles ont été annulés en raison de la pandémie, ont permis à des compagnies locales d'utiliser leurs plateaux pour travailler et répéter. La Ville de Sion accorde 15'000 francs pour continuer l'opération.

La ville de Sion photographiee depuis Nax avec a droite la basilique de Valere ce mercredi 13 septembre 2017 a Sion. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
La ville de Sion a octroyé 15'000 francs supplémentaires pour que l'action "Plateaux de résistance" se poursuive. (image d'illustration)
KEYSTONE

Depuis novembre dernier, la programmation des deux théâtres sédunois a été interrompue. Mais «pour que ces lieux continuent à accueillir des artistes, l'Association des amis du Théâtre de Valère et du Petithéâtre (ATVP) a lancé l'opération «Plateaux de résistance» qui permet aux artistes de travailler, tout en touchant une petite rétribution de 500 francs par artiste par semaine», indique vendredi la Ville de Sion dans un communiqué.

Jusqu'en janvier, 27 artistes locaux ont profité de cette opportunité. Le financement a été assuré par l'association des amis du Petithéâtre et par les revenus tirés des abonnements de titulaires qui n'ont pas souhaité être remboursés, précise la Ville.

Pour que l'action continue, le conseil municipal a décidé d'octroyer 15'000 francs. «Cet argent sera directement et entièrement reversé aux artistes», souligne dans le communiqué Sébastien Gattlen, conseiller municipal en charge de l'éducation et de la culture.

Retour à la page d'accueil

vs, ats