BDFIL se sépare de son directeur

ll, ats

22.10.2021 - 10:20

BDFIL, le festival lausannois de la bande dessinée, se sépare de son directeur Dominique Radrizzani. Le rendez-vous des bédéphiles souhaite s'orienter vers une programmation un peu plus populaire et familiale.

ll, ats

22.10.2021 - 10:20

Dominique Radrizzani, direteur artistique du festival, pose pour le photographe lors de la conference de presse du festival de bande dessinee Lausanne BDFIL, ce mercredi, 23 juin 2021 a Lausanne. La 16eme edition du festival de la bande dessinee Lausanne BDFIL aura lieu du 16 au 20 septembre 2021.(KEYSTONE/Cyril Zingaro)
Durant sept ans, le directeur Dominique Radrizzani a mis son énergie et ses compétences au service du festival. 
KEYSTONE

Dominique Radrizzani, qui chapeautait le festival depuis 2014, et le Conseil de la fondation lausannoise pour le rayonnement de la BD ont décidé d'un commun accord de cesser leur collaboration, annonce un communiqué. En cause: des divergences de vues sur l'avenir de BDFIL.

Durant sept ans, le directeur a mis son énergie et ses compétences au service du festival. L'historien de l'art, qui était auparavant directeur du musée Jenisch, a utilisé son réseau pour faire venir à Lausanne des auteurs de premier plan – Tardi cette année par exemple – et pour valoriser la scène indépendante.

Mais la fréquentation a eu tendance à baisser ces dernières années. Et depuis 2019, la fondation réfléchit à donner un nouveau virage à la manifestation afin que BDFIL reste un «événement majeur». Avec des orientations de base que Dominique Radrizzani ne partage pas.

«La volonté du conseil est d'avoir une programmation pointue mais aussi des aspects festifs et plus familiaux», a expliqué vendredi à Keystone-ATS Stéphane Montangero, le président. «On peut concilier l'un et l'autre. L'un enrichit l'autre et réciproquement».

Surprise en 2022

Il y aura une «présence» BDFIL en 2022 et une «surprise», a-t-il annoncé. «On sait vers quoi on va, mais il faut prendre le temps de le faire bien. On veut peaufiner le concept», a-t-il ajouté promettant des précisions pour le «premier semestre 2022».

Tout juste sait-on que le festival devrait durer plus longtemps. «La fête de la BD, ce ne sera pas seulement un week-end prolongé».

ll, ats