Des détenus de Champ-Dollon refusent de regagner leurs cellules

ATS

3.4.2020 - 22:47

Des détenus de la prison de Champ-Dollon ont refusé de regagner leurs cellules après leur promenade à cause des mesures prises en lien avec la pandémie de Covid-19.
Source: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Une quarantaine de détenus de la prison de Champ-Dollon à Puplinge (GE) ont refusé temporairement vendredi après-midi de regagner leurs cellules après leur promenade. Leurs revendications sont liées aux mesures prises par rapport à l'épidémie de Covid-19.

Des détenus demandent à être libérés étant donné que des pays ont arrêté les détentions en raison de la pandémie, a indiqué Laurent Forestier, porte-parole de l'office cantonal de la détention, confirmant une information de 20 minutes. D'autres veulent reprendre le foot. Ces revendications sont disparates et peu claires, selon le porte-parole.

«Il y a de la frustration en raison des mesures prises», a relevé M.Forestier. Des ateliers ont été fermés et certains ont dû être réaménagés. «Cela a un impact sur la vie quotidienne des détenus», a ajouté le porte-parole. Il souligne toutefois que les visites ont été maintenues moyennant l'installation de vitres en plexiglas.

Ce mouvement de colère concernait 43 détenus, soit 8% des pensionnaires de l'établissement. Il s'est déroulé sans violence. Le reste de la prison était calme, a ajouté M.Forestier.

Les forces de l'ordre, la défense incendie et un appui médical ont été mobilisés mais leur intervention n'a finalement pas été nécessaire. Les détenus ont obtempéré sans intervention de la police et il n'a pas été recouru à la contrainte. A 22h20, tous les détenus avaient regagné leurs cellules, a indiqué la Chancellerie d'Etat.

Retour à la page d'accueil

ATS