Le roi du Boutefas, c'est lui!

sj, ats

23.4.2021 - 14:55

La 6e Nuit du Boutefas a couronné Pascal Ruchet, boucher à Leysin (VD), a indiqué vendredi le convivium Slow Food Vaud dans un communiqué. C'est la deuxième fois que l'artisan leysenoud est distingué dans ce concours en l'honneur de la traditionnelle saucisse vaudoise. Il avait en effet déjà été primé en 2018.

sj, ats

23.4.2021 - 14:55

C'est la deuxième fois que Pascal Ruchet, de la Boucherie du Centre à Leysin (VD) est distingué dans le concours en l'honneur de la traditionnelle saucisse vaudoise. Il avait en effet déjà été primé en 2018 (archives).
ATS

Pour cette 6e édition, 17 participants s'étaient inscrits et cinq bouchers finalistes ont été sélectionnés, précise Slow Food Vaud. Le jury – composé de journalistes, de chefs de cuisine, de vignerons, d'anciens tenants du titre et de simples amateurs – examine en particulier l'aspect, la texture et le goût du boutefas confectionné. C'est ensuite le public, sur inscription, qui vote pour désigner l'heureux «Mister Boutefas».

En temps normal, ce vote final a lieu au restaurant de l'Abbaye de Montheron à Lausanne. Mais Covid-19 oblige, les votants ont reçu cette année les cinq boutefas finalistes directement à leur domicile avant de donner leur avis en ligne. M. Ruchet a reçu son prix devant sa boucherie à Leysin, en présence du syndic de la station des Alpes vaudoises.

Comme un saucisson vaudois, mais plus gros

Produit essentiellement dans le canton de Vaud et les régions fribourgeoises limitrophes, le boutefas s'apparente au saucisson vaudois. À la différence de celui-ci, il est conditionné dans une cavité de l'intestin du porc, le caecum.

Il est donc fermé à une seule extrémité par une ficelle ou un rivet. Alors qu'un saucisson pèse une livre en moyenne, le poids du boutefas varie entre 600 grammes et 3 kilos.

sj, ats