Fribourg: Le FIFF dévoile le programme de sa 35e édition

dida, ats

21.6.2021 - 15:53

dida, ats

21.6.2021 - 15:53

Après une édition 2020 baptisée «34 et demi», tenue en ligne en raison de la pandémie, le Festival international de Films de Fribourg (FIFF) revient en force avec 139 films en provenance de 51 pays. La manifestation, 35e du nom, se déroulera du 16 au 25 juillet.

Nouveaux logos photographier dans le cadre du Festival du film de Fribourg, ce samedi 01 avril 2017 a Fribourg. (KEYSTONE/Christian Brun)
Pour permettre aux personnes empêchées de venir sur place de tout de même profiter de l'événement, une partie de la programmation sera diffusée en ligne après la manifestation, du 26 juillet et au 15 août.
KEYSTONE

«Nous refusions de faire une édition 2021 virtuelle, ce n'est pas dans notre philosophie», a expliqué lundi devant la presse à Fribourg le président du FIFF Mathieu Fleury. «Nous tenions à offrir les oeuvres des cinéastes à un public en présentiel», avec un festival décalé de mars à juillet exceptionnellement.

Les organisateurs se réjouissaient de présenter aux cinéphiles une édition «ponctuée de surprises cinématographiques et réjouissantes». Pour rappel, ils avaient dû composer l'an passé en dernière minute avec les nombreuses contraintes liées à la crise du coronavirus.

Six premières mondiales seront projetées, ainsi que trois internationales, six européennes et 38 suisses, avec la musique comme thématique centrale. Le festival se targue en outre d'accueillir notamment le chanteur français Etienne Daho, qui présentera ses films favoris et donnera une masterclass dans le cadre de la manifestation.

Redonner de l'élan

La compétition proposera douze longs métrages. Parmi eux, cinq bénéficieront d'une sortie prochaine en salles, à l'instar de Quo vadis, Aida?, une production de Bosnie-Herzégovine, qui dresse le portrait d'une femme tentant de sauver sa famille lorsque l'armée serbe assiège la ville de Srebrenica, en 1995.

«Ces films ont parfois perdu le fil de leur carrière à cause de la pandémie», a relevé Therry Jobin, directeur artistique du FIFF. «C'est une fierté de les présenter enfin comme il se doit, sur grand écran», a précisé l'ancien journaliste.

Pour cette édition musicale, le jury international sera composé de trois membres: le fondateur du groupe Nouvelle Vague et cinéaste français Marc Collin, l'autrice, compositrice et interprète biennoise Phanee de Pool ainsi que la réalisatrice et productrice Eylem Kaftan.

Les désirs du public

Cette année, les organisateurs ont souhaité garder secrets les films d'ouverture et de clôture. Thierry Jobin a tout de même laissé échappé que ce dernier «allait dans le sens de la musique, de l'humour, de la comédie et du bonheur d'être ensemble».

Le FIFF propose une section inédite de cinéma de genre: les désirs du public. Les organisateurs ont proposé 50 comédies musicales aux festivaliers. Ils étaient plusieurs centaines à répondre au sondage.

«Il y a toujours un engouement pour la comédie musicale et ce n'est pas étonnant», a relevé Thierry Jobin. «Ça se passe à chaque fois qu'il y a une crise, comme c'était le cas avec le spectacle Hair pendant la guerre du Vietnam.»

Ce seront ensuite des binômes volontaires qui présenteront les séances. Une volonté «d'intégrer complètement le public pour cette section», a ajouté le directeur artistique.

Prolongations en ligne

Le FIFF a prévu un plan de protection sanitaire en accord avec les autorités. A moins qu'il y ait de mauvaises surprises, les salles pourront accueillir la moitié de leur capacité.

Pour permettre aux personnes empêchées de venir sur place de tout de même profiter de l'événement, une partie de la programmation sera diffusée en ligne après la manifestation, du 26 juillet et au 15 août. «Le 35e FIFF ne sera pas hybride, il sera d'abord et avant tout présentiel, puis offrira des prolongations avec un plan digital en guise de bonus», a conclu Mathieu Fleury.