La Fureur de lire s'empare de Genève du 21 au 24 novembre

17.10.2019 - 15:09, ATS

Le Festival Fureur de Lire se déploiera dans 35 lieux de Genève du 21 au 24 novembre prochains.
Source: ©Fureur de lire

Le festival Fureur de lire accueillera quelque 70 événements tout public, mêlant textes, musiques et arts visuels du 21 au 24 novembre à Genève. Parmi les invités, Cécile Coulon, Sylvain Prudhomme, Karine Tuil ou encore Michel Layaz et Nicole Garcia.

Rencontres, lectures performances et dédicaces se dérouleront dans 35 lieux qui gravitent autour d'une salle centrale, le Théâtre Pitoëff, où il sera possible de rencontrer les artistes invités pour des échanges privilégiés. Le tout est en entrée libre, a déclaré jeudi à Genève Aurélia Cochet, directrice de la Maison de Rousseau et de la littérature (MRL) qui chapeaute la manifestation.

Démocratisation recherchée

Au total, quelque 150 comédiens, auteurs et performeurs, sont attendus pour croiser les genres et les disciplines. «Nous avons invité essentiellement des artistes suisses, abordant le texte de diverses manières», a souligné Mme Cochet. Parmi eux, cinq prix suisses de littérature mais aussi des auteurs de premiers romans et des collectifs.

«Le but avoué est de convier un large public et d'inciter aussi les non-lecteurs à découvrir nos écrivains et nos livres coups de coeur récents», a poursuivi la directrice. La programmation fait d'ailleurs la part belle aux jeunes, voire aux tout petits dès deux ans.

Lectures au Pitoeff

Difficile de résumer 70 événements, mais quatre soirées emblématiques refléteront la démarche du festival au Théâtre Pitoeff, note Eva Cousido, chargée de projets et de communication à la MRL. La première sera consacrée à Karine Tuil, auteure du très remarqué «Les choses humaines», qui va sur des terrains délicats, voire inquiétants. Une rencontre précédée d'une lecture d'extraits par Vincent Kucholl.

Les actrices Nicole Garcia et Bérénice Bejo liront respectivement le très beau texte sur les liens de famille de Michel Layaz «Sans Silke» et «Déployer» de Douna Loup. La soirée de clôture en musique sera consacrée à «Par les routes» de Sylvain Prudhomme, un livre «qui parle notamment d'hospitalité».

Thèmes variés

D'autres thématiques seront explorées dans cette programmation «débordante, éclectique et foisonnante». Par exemple, celle d'un monde paysan à bout de souffle décrit par la jeune et époustouflante auteure Cécile Coulon dans une «Bête au Paradis» ou par Jean-Pierre Rochat avec «Petites Brumes». Lu par un acteur, ce dernier livre sera illustré en direct par le dessinateur Tom Tirabosco, a souligné Mme Cousido.

Une dizaine d'événements tournera autour des femmes, de leurs corps, de leurs destinées. A l'image de «Rien n'est noir», une plongée dans le coeur de Frida Kahlo par Claire Berest ou de «Rock'n roll star, plaidoyer du collectif Princesse Léopold. D'autres autour de l'écologie ou des rapports humains.

La manifestation biennale est organisée par la MRL en collaboration avec le Cercle de la Librairie et de l'édition de Genève et les bibliothèques municipales et en partenariat avec la Ville et le canton.

www.fureurdelire.ch

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles