Le nouveau quartier de Belle-Terre à Thônex se dévoile

tb, ats

18.9.2021 - 17:17

Le nouveau quartier de Belle-Terre à Thônex (GE) a été inauguré officiellement ce week-end après trois ans de travaux et plus de trente ans de gestation. Les premiers habitants des 670 logements emménageront à partir de novembre.

Le nouveau quartier de Belle-Terre à Thônex (GE) encore en travaux accueillera ses premiers habitants en novembre.
ATS

tb, ats

18.9.2021 - 17:17

«11'688!», a lancé Marc Kilcher, maire de Thônex, vendredi soir au début de la cérémonie officielle d'inauguration. C'est le nombre de jours écoulés depuis le lancement de la procédure de modification de zone des terrains alors appelés les communaux d'Ambilly. C'était en 1989.

Le canton faisait de ce projet une priorité en termes d'aménagement. Il misait initialement sur des barres d'immeubles de quinze étages. «C'était difficilement acceptable pour les autorités et la population qui ont réagi avec vigueur», rappelle Pascal Uehlinger, conseiller administratif.

Des années de négociations, ponctuées d'oppositions diverses, ont permis de redimensionner ce quartier. «Il faut toujours du temps pour construire à Genève: le bon côté c'est que quand l'habitat sort de terre, il est bien pensé», a relevé le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz.

Plusieurs étapes

Reste encore à donner une âme à ce quartier qui pour l'instant semble un peu perdu au milieu du vaste terrain. Le maillon routier construit pour Belle-Terre semble aussi énorme. Mais ce sentiment de disproportion devrait s'atténuer avec la réalisation de la deuxième étape qui prévoit la construction à partir de 2022 de 1000 logements.

Enfin, à l'horizon 2030, il est encore prévu de construire 1000 logements dont une grande partie devrait être attribuée à des coopératives. Des discussions sont encore en cours pour cette ultime étape. Pour l'heure, le chantier de la première étape n'est pas encore terminé, mais l'école ainsi que la salle de gym sont déjà opérationnelles depuis la rentrée de fin août.

Pelleteuse danseuse

Dès vendredi soir, le public était invité à découvrir les nouveaux espaces de Belle-Terre. Après les discours officiels, l'équipe d'Antigel, spécialiste des performances artistiques hors normes, a proposé un spectacle inédit entre les immeubles. Après une danse énigmatique de pelle mécanique, les façades se sont illuminées au rythme de la musique.

Des visites étaient prévues samedi et dimanche. Le public pouvait notamment découvrir comment les Services industriels de Genève (SIG) ont redonné vie à un puits de géothermie profonde à l’abandon depuis la fin des années 1990 pour chauffer le quartier. Ce puits descend à plus de 2000 mètres de profondeur. Le sous-sol joue ainsi un rôle de stockage thermique entre les saisons d’hiver et d’été.

tb, ats