Santé GE

Meilleure prise en charge des personnes âgées fragiles à domicile

ATS

22.9.2020 - 14:09

Avec la COGERIA, le canton de Genève veut éviter que des personnes âgées, habitant à la maison, soient envoyées à l'hôpital inutilement (photo d'illustration).
Source: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le canton de Genève veut empêcher les hospitalisations inutiles de personnes âgées fragiles. Pour y parvenir, un dispositif de coordination de soins, portant l'acronyme de COGERIA, se déploiera progressivement sur tout le territoire genevois d'ici à 2023. Un test a été mené avec satisfaction dans le quartier de la Servette et à Meyrin.

Le projet COGERIA vise à améliorer la prise en charge à domicile des personnes âgées fragiles au travers, notamment, d'une plus grande coordination des soins, a précisé mardi devant les médias le directeur général de la santé Adrien Bron. Une équipe pluridisciplinaire devra évaluer l'état du patient en étroite coopération avec le médecin traitant.

Ce comité d'experts comprend notamment des gériatres, des chefs de clinique et du personnel infirmier. Il s'agit de soutenir les médecins de ville et non de les remplacer, a relevé le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia. Le magistrat espère que le projet fera des émules dans d'autres cantons, voire suscitera un intérêt fédéral.

Le dispositif COGERIA a déjà été expérimenté auprès des résidents de plus de 65 ans du quartier de la Servette, en Ville de Genève, et à Meyrin. Environ 280 personnes âgées ont pu ainsi bénéficier de cette nouvelle prise en charge. Lorsque le réseau s'étendra à l'ensemble du canton, dans trois ans, il comptera plusieurs milliers de patients.

Les capacités de la COGERIA devraient être quadruplées d'ici à 2023. En plus d'éviter une hospitalisation inappropriée, le dispositif vise aussi à faciliter le retour à domicile des personnes qui auront dû passer par l'hôpital. Pour une personne âgée, l'hospitalisation peut être une épreuve dont il est difficile de se relever, relève le canton.

Retour à la page d'accueil

ATS