Morges refuse le Plan partiel d'affection du Parc des sports

ATS

27.9.2020 - 13:55

Morges ne veut pas d'un nouveau Plan partiel d'affectation pour son Parc des sports.
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Morges ne veut pas du nouveau Plan partiel d'affectation (PPA) de son Parc des sports. La population a dit «non» dimanche à 52,8% au projet, qui devait offrir une base légale pour développer cette zone de loisirs.

Discuté de longue date, ce PPA devait notamment permettre la création de nouvelles installations sportives, d'une nouvelle plage, d'un accès aux rives et d'un parking souterrain de 640 places. Il a été rejeté par 3059 citoyens, tandis qu'ils ont été 2729 à le soutenir. Le taux de participation s'est monté à 57,8%.

Accepté par le Conseil communal en juin 2019, puis combattu par un référendum, ce PPA a surtout cristallisé les critiques pour un projet de centre aquatique, jugé trop ambitieux pour certains. Pour éviter que les citoyens ne fassent l'amalgame entre PPA et centre aquatique, la municipalité a récemment gelé ce projet spécifique. Cela n'a toutefois pas suffi et, selon les autorités, il faudra désormais cinq à dix ans pour élaborer un nouveau PPA.

«Ce vote populaire aura un impact important sur la ville», a réagi dimanche la municipalité morgienne dans un communiqué. «Convaincue que la situation actuelle au Parc des sports n'est pas porteuse d'avenir», la municipalité a ajouté qu'elle allait reprendre ses réflexions pour trouver une nouvelle solution.

Situé au bord du lac, à l'entrée ouest de la ville, le Parc des sports comprend déjà plusieurs installations (parking, terrains de football, de tennis et de pétanque, piscine, camping et même un théâtre). Le PPA actuel date toutefois de 1990 et ne permet pas de développer le site.

Retour à la page d'accueil