Election à Vevey

Municipalité: deux favoris et un outsider pour le 2e tour dimanche

ATS

9.7.2020 - 11:44

Au premier tour de l'élection complémentaire à la Municipalité de Vevey (VD) le 21 juin dernier, aucun des quatre candidats en lice n'avait atteint la majorité absolue. Les citoyens veveysans sont donc rappelés aux urnes ce dimanche pour un second tour. Ils auront le choix entre trois candidats, dont deux favoris.

La Ville de Vevey vote pour renouveler un siège à son Exécutif, après la démission en début d'année du PLR Etienne Rivier. Ce scrutin communal complémentaire se déroule après deux ans de crise à la Municipalité et à neuf mois des élections communales dans tout le canton.

Comme au premier tour, ce second tour se fait uniquement par correspondance, crise du coronavirus oblige, a indiqué à Keystone-ATS le greffe municipal. Les citoyens peuvent aussi déposer leur bulletin de vote dans la boîte aux lettres de l'Hôtel de Ville jusqu'à dimanche 11h00.

C'est le candidat du camp bourgeois Valentin Groslimond (Entente Veveysanne) qui était arrivé en tête au premier tour avec 650 voix (41,68%). Il avait devancé de seulement 38 voix Yvan Luccarini (Décroissance-Alternatives). Les deux autres candidats Oliver Ghorayeb (En Avant Vevey) et Daniel Beaux (Mouvement Citoyen Veveysan) étaient arrivés largement derrière avec 441 et 114 voix. La participation s'était élevée à 30,56%.

La droite éjectée de l'Exécutif?

Créant une mini-surprise, M. Ghorayeb a décidé de maintenir son nom pour ce deuxième tour, malgré ses 10% de voix environ. M. Beaux a pour sa part renoncé à rester dans la course.

La bataille s'annonce très serrée entre les deux favoris, MM. Groslimond et Luccarini. Après celui des Verts et du POP, le candidat de Décroissance-Alternatives a aussi reçu le soutien du Parti socialiste (PS) veveysan et pourrait bien priver la droite de son seul siège à la Municipalité avec cette gauche unie derrière lui.

Le PLR Etienne Rivier avait annoncé sa démission, pour le 31 juillet, à la fin du mois de janvier dernier. Ce médecin retraité de 75 ans a dit s'en aller pour raisons personnelles.

Bientôt à sept membres

Outre le PLR en partance, la Municipalité veveysanne compte actuellement une Verte, la syndique Elina Leimgruber, et deux municipaux de Vevey libre Jérôme Christen et Michel Agnant. Poursuivi pour soupçon de gestion déloyale des biens publics, leur collègue socialiste Lionel Girardin est suspendu depuis juin 2018.

L'Exécutif a connu d'autres difficultés depuis 2017, dues notamment à de nombreuses tensions internes mais aussi à la suspension puis à la réintégration des deux élus de Vevey Libre.

Dès le 1er juillet 2021 et sa prochaine législature, la Municipalité passera de cinq à sept membres. Le Conseil communal a en effet accepté tout début février une proposition de l'Entente veveysanne (PLR, UDC, PDC) à une très large majorité.

Retour à la page d'accueil

ATS