Journées du patrimoine

Plus de 400 activités prévues en Suisse aux Journées du patrimoine

za, ats

1.9.2021 - 19:44

La 28e édition des Journées européennes du patrimoine (JEP), qui aura lieu le week-end des 11 et 12 septembre, mettra en avant le «faire et savoir-faire». Plus de 400 visites, ateliers et tables rondes sont prévus dans toute la Suisse.

Des personnes visitent le Lignon, lors de la 27e edition des Journees europeennes du patrimoine sous le theme
Des personnes visitent le Lignon, lors de la 27ème édition des Journées européennes du patrimoine sous le thème "Verticalité", le 13 septembre 2020.
KEYSTONE

za, ats

1.9.2021 - 19:44

«Il est rare de considérer le savoir-faire comme un élément structurant de notre héritage. Protéger notre patrimoine, c'est aussi conserver des métiers», a déclaré au pied du Palais Eynard la maire de la Ville de Genève Frédérique Perler, à l'occasion du lancement national de la manifestation accueilli pour la première fois au bout du lac.

La Ville de Genève organise cette année une journée du matrimoine, une première en Suisse, a annoncé la maire. Cette JEM, créée en Ile-de-France en 2015, a pour objectif de porter un regard critique sur la notion de patrimoine et de se pencher sur les contributions des femmes à l'héritage culturel. Visites, table-ronde, conférences et atelier figurent au programme du 10 septembre.

Métiers artisanaux

A l'occasion des JEP, les 11 et 12 septembre, des espaces verts et des bâtiments seront ouverts au public dans tous les cantons, a indiqué le président du Centre national d'information sur le patrimoine culturel (NIKE) et conseiller d'Etat fribourgeois Jean-François Steiert. L'univers des métiers artisanaux et la découverte des savoir-faire qui se cachent derrière le patrimoine culturel seront mis en valeur.

Au niveau politique, l'association faîtière NIKE suit de près la révision de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire. «Le principe de la séparation des terrains constructibles et non constructibles ne doit pas être affaibli davantage. Cela aurait des conséquences sur négatives pour les bâtiments dignes de protection», a mis en garde M. Steiert.

Réemploi des matériaux

Oliver Martin, chef de la section Culture du bâti de l'Office fédéral de la culture, a insisté sur la promotion du savoir-faire et des connaissances artisanales dans le domaine de la construction. A l'heure de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, il ne faut pas avoir à choisir entre efficience énergétique et qualité du bâti, a-t-il relevé.

Un avis partagé par le conseiller d'Etat genevois Antonio Hodgers, en charge du Département du territoire: «La transition écologique implique de traquer l'économie d'énergie. Il y a une pression sur les bâtiments.» Afin d'inciter au réemploi de matériaux, le canton de Genève projette d'inscrire dans la loi l'obligation d'établir le bilan carbone d'une construction.

za, ats