Plongez dans l'histoire du jeu vidéo au Château de Prangins

ll, ats

16.3.2021 - 14:22

ll, ats

16.3.2021 - 14:22

Le Château de Prangins (VD) consacre sa nouvelle exposition temporaire à l'histoire des jeux vidéo. Les visiteurs pourront jouer sur d'anciens ordinateurs et consoles, ou sur de bonnes vieilles bornes d'arcades. «Games» est à découvrir dès dimanche.

L'antenne romande du Musée national suisse a repris et adapté une exposition dévoilée début 2020 à Zurich. Au rez-de-chaussée, deux salles retracent le développement du jeu vidéo à travers les décennies. D'un point de vue historique et technique.

Boom du jeu vidéo

L'industrie du jeu vidéo dégage un chiffre d'affaires de presque 160 milliards de dollars, soit plus que Hollywood. Elle a connu un «boom coronavirus» en 2020, avec des dépenses en hausse de près de 40%.

Aujourd'hui, on considère qu'un tiers de la population mondiale se divertit avec des jeux vidéo, que ce soit sur son smartphone, sa console ou son ordinateur. Cette industrie est pourtant relativement récente. «Tennis for Two», développé en 1958, est considéré comme le premier jeu vidéo programmé à des fins de divertissement.

Etudiants bricoleurs

Des années 1960 jusqu'au début des années 1970, cette activité est l'apanage d'étudiants bricoleurs. En 1972, l'entreprise Atari voit le jour: elle va dominer l'industrie du jeu vidéo durant toute la décennie et développera Pong, le premier jeu à succès mondial.

Les jeux électroniques gagnent les salons et sont commercialisés comme une activité à réaliser en famille, dans les espaces privés et publics. Cela marque le début de l'âge d'or des jeux d'arcade, comme Pac-Man ou Space Invaders (1978), avec les premières consoles.

Nouvelles dimensions

Au cours des années 80, les jeux vidéo entrent dans une nouvelle dimension. Mario Bros. (1983), Tetris (1984) ou encore SimCity (1989) naissent à cette époque. Dans les années 1990, un pas de plus est franchi, celui vers le graphisme en trois dimensions.

Au début du deuxième millénaire, les jeux passent en ligne. Des jeux comme World of Warcraft se jouent principalement sur internet. Les technologies graphiques rendent les mondes virtuels encore plus réalistes. De plus en plus de personnes y jouent régulièrement, y compris des adultes plus âgés qui découvrent des jeux d'habileté et de casse-tête sur leur téléphone portable.

Appareils de différentes époques

«Games» invite les visiteurs à jouer à Asteroids et Space Invaders sur des bornes d'arcades. L'exposition inclut des stations de jeux qui ont été conçues avec des appareils de différentes décennies. Elle met aussi l'accent sur la production suisse. Il sera possible d'y découvrir divers jeux développés à la HEAD-Genève.

Un programme de médiation culturelle accompagne l'exposition, qui est à voir jusqu'au 10 octobre. Le musée propose des petits-déjeuners en famille suivis de la découverte de l'exposition et de moments de jeux. Au menu également: des après-midi gaming et des rencontres avec des psychologues ou des créateurs de jeux.

ll, ats