De nombreuses questions sur la vaccination sont encore ouvertes

dpa/gbi

15.11.2020

Le vaccin de BioNTech serait efficace à 90%.
Keystone

Une annonce porteuse d’espoir: on semble se rapprocher d’un vaccin contre le coronavirus. Néanmoins, de nombreuses questions essentielles doivent encore être clarifiées – en voici une vue d’ensemble.

Un vaccin efficace à 90% qui pourrait être produit en grand nombre d’ici la fin de l’année: cette annonce faite lundi passé par les groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech a suscité de grands espoirs dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. Néanmoins, il vaut la peine de s’y intéresser de plus près.

Quelle est l’efficacité réelle du vaccin?

BioNTech et Pfizer affirment que leur vaccin développé conjointement devrait conférer une protection à plus de 90% contre le COVID-19. Ce n’est toutefois qu’un résultat intermédiaire de la phase d’étude, décisive pour l’approbation. Par exemple, les données sur l’effet protecteur du vaccin pour des groupes spécifiques sont encore manquantes.



Comme l’a expliqué lundi Manuel Battegay, infectiologue à l’hôpital universitaire de Bâle et membre du groupe de travail COVID-19 de la Confédération, dans l’émission «Tagesschau» de la SRF, de nombreux détails de l’étude publiée restent encore à connaître.

Par exemple, on ne sait pas encore si le vaccin aide aussi à lutter contre les formes graves de COVID-19, ni s’il offre une protection fiable aux personnes âgées. «Il nous faut donc encore énormément de données.» Les informations connues à ce jour ne proviennent que d’un communiqué de presse.

Samina Hurst, vice-présidente du groupe de travail COVID-19, a également affirmé mardi devant les médias qu’à première vue, le vaccin semblait prometteur, mais qu’il fallait encore pouvoir examiner le rapport complet. Et on ne sait pas encore quand celui-ci sera disponible.

Dans quel délai le vaccin sera-t-il disponible?

Interrogé quant à savoir si la Suisse était déjà en discussions avec Pfizer et BioNTech, Stefan Kuster, le «Monsieur Coronavirus» de l’Office fédéral de la santé publique, n’a pas souhaité commenter la question.

A Bruxelles, les choses vont plus loin. La Commission européenne a déjà négocié un accord pour la livraison de vaccins. D’après les cercles de la commission, l’affaire a été réglée mardi.



Comment le vaccin est-il testé exactement?

L’autorité d’autorisation suisse Swissmedic teste déjà le candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech, comme elle l’a annoncé le 19 octobre. Parce que les choses doivent aller vite dans un contexte de pandémie, la substance active portant le nom encombrant de BNT162b2 fait l’objet d’une procédure dite de rolling review.

Combien de temps cela prend-il?

Philippe Girard, directeur adjoint de Swissmedic, a déclaré dans une interview accordée au «Tages-Anzeiger» qu’une autorisation de mise sur le marché pour la Suisse était impensable avant la fin de l’année. Elle serait toutefois envisageable début 2021, a-t-il précisé.

Dans quelles conditions le vaccin peut-il être stocké?

Et même si le vaccin est approuvé, son transport et son stockage pourraient représenter un défi. L’agent doit toujours être conservé à une température d’environ -70 °C, ce qui nécessite des réfrigérateurs spéciaux. Cependant, Pfizer souligne dans une communication publiée en septembre que de nouvelles données suggèrent que le vaccin reste stable jusqu’à cinq jours même à des températures normales de réfrigération (entre 2 °C et 8 °C).

Pendant combien de temps les personnes vaccinées sont-elles immunisées?

Il semble peu probable qu’une vaccination contre le coronavirus offre une immunité à vie. A l’heure actuelle, les experts supposent qu’il faudra répéter le vaccin régulièrement, comme dans le cas du vaccin contre la grippe. Une autre question importante – et encore non résolue – est de savoir si les personnes vaccinées peuvent encore propager le virus.

Covid-19: Pfizer annonce que son candidat vaccin est

Covid-19: Pfizer annonce que son candidat vaccin est "efficace à 90%"

Un vaccin développé par Pfizer (Etats-Unis) et BioNTech (Allemagne) est "efficace" à 90% pour prévenir les infections à Covid-19 selon l'essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d'homologation, ont annoncé conjointement ces sociétés pharmaceutiques. Une annonce qui a provoqué un bond des bourses à travers le monde.

09.11.2020

Retour à la page d'accueil