Évolution Des analyses ADN révèlent l'histoire liée des Suisses et des vaches

ceel, ats

12.6.2023 - 14:17

L'évolution génétique des vaches suisses est étroitement liée à l'évolution de la société dans ce pays. C'est ce que montrent les analyses ADN d'ossements de vaches datant de l'âge de pierre jusqu'au début du Moyen-Âge.

Selon une nouvelle étude, l'histoire des Suisses et des vaches est étroitement liée. (Photo d'archives)
Selon une nouvelle étude, l'histoire des Suisses et des vaches est étroitement liée. (Photo d'archives)
ATS

12.6.2023 - 14:17

Des chercheurs de l'Université de Bâle ont étudié comment la taille et la diversité génétique des vaches ont évolué à travers l'histoire, comme l'indique lundi l'Université de Bâle dans un communiqué. Les résultats ont été récemment publiés dans la revue spécialisée «Diversity».

Selon les auteurs, les bovins domestiques sont présents sur le territoire de la Suisse actuelle depuis environ 7500 ans. Depuis cette époque, le bœuf a joué un grand rôle économique pour sa viande et son lait, ainsi que comme force de travail.

De ce fait, les os de vache sont une mine d'informations pour les études sur le passé: «C'est justement parce que les animaux de rente vivaient si étroitement avec les hommes que leurs restes sont une mine d'informations sur les changements socioculturels: nouvelles formes d'habitat, modes d'alimentation, taille de la population, pratiques agricoles», a déclaré l'archéozoologue bâloise Sabine Deschler-Erb dans le communiqué.

Des vaches plus grandes pour plus de personnes

Les chercheurs ont par exemple constaté une augmentation de la diversité génétique chez les bovins au premier siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, les Romains se sont installés au nord des Alpes en emmenant avec eux leurs vaches de leur pays d'origine. Le patrimoine génétique des vaches indigènes s'est mélangé avec celui des bovins importés.

Parallèlement, la taille des vaches a augmenté à cette époque, indiquent les chercheurs. L'accroissement de la population nécessitait de plus grandes surfaces de culture – et donc de plus gros animaux de travail. Selon l'étude, l'élevage a permis de sélectionner les vaches de grande taille.

Lorsque les Romains se sont retirés aux troisième et quatrième siècles après Jésus-Christ, les vaches sont redevenues plus petites et leur pool génétique a perdu en diversité. En effet, au début du Moyen-Âge, l'agriculture s'est à nouveau pratiquée à plus petite échelle et les gens étaient de plus en plus autosuffisants. Les gros bovins, qui ont besoin de beaucoup de place et de fourrage, étaient plutôt devenus un inconvénient pour les fermes individuelles.

ceel, ats