Découverte

Des fresques inconnues refont surface à Fribourg

lp, ats

28.4.2021 - 14:04

Des fresques inconnues jusqu'ici ont été mises au jour dans le cadre des travaux de rénovation de l'Hôtel cantonal à Fribourg. La trouvaille «spéciale» a été présentée mercredi au président du Conseil d'Etat Jean-François Steiert et à une délégation du Grand Conseil.

lp, ats

28.4.2021 - 14:04

Les découvertes concernent l'aspect actuel de l'ancienne salle du Tribunal cantonal, ou salle du Petit Conseil, qui date pour l'essentiel du réaménagement de 1775-1776, avec un plafond mouluré et des boiseries de style Louis XV, peintes à l'origine en vert, selon un document publié par le Service des biens culturels.

La dépose des panneaux de bois a révélé un ensemble décoratif en grisaille verte, peint directement sur la molasse, qui remonte à la période de construction de l'Hôtel cantonal dans le premier tiers du XVIe siècle. Un trésor de grande valeur dormait donc sous la poussière des siècles et les lambris du XVIIIe siècle.

Sur la paroi sud, des motifs végétaux et des candélabres à grotesques ornent les embrasures de fenêtre, accompagnant de somptueux éléments sculptés. Une peinture murale parcourt la paroi ouest sur toute sa partie supérieure (1 mètre de haut sur 8 mètres de long), précise le document.

Genève ou Payerne

La partie inférieure est dénuée de peinture et se trouvait peut-être recouverte de boiseries d'appui incorporant les bancs des magistrats, comme dans la salle du Conseil d'Etat de l'hôtel de ville de Genève, ou dans l'ancien poile du Conseil de Payerne. Au milieu, un encadrement sculpté polychrome a été découvert.

Il s'agit de l'ancienne porte qui donnait accès au local situé dans la tour de l'horloge, alors dénuée d'escalier, selon le Service des biens culturels. Le nettoyage a déjà pu mettre au jour d'importantes inscriptions qui ont permis de dater l'exécution des peintures (1531) et d'en révéler le programme iconographique.

Les noms de «Daniel» et «[Susan]na» dans des phylactères confirment l'hypothèse d'un cycle illustrant l'histoire de Suzanne, tirée du Livre de Daniel dans l'Ancien Testament (Dn 13). Une inscription relative au faux témoignage semble inspirée des Proverbes (Pr 19,5 ou 19,9).

L'iconographie est particulièrement adaptée à une salle de Justice et se retrouve ultérieurement dans les hôtels de ville de Morat et de Payerne. L'ensemble du décor fera l'objet d'une étude approfondie par Verena Villiger Steinauer dans la publication sur l'Hôtel cantonal qui paraîtra en 2022.

Grand Conseil déplacé

Les peintures étaient fortement encrassées et maculées de giclures de plâtre provenant des travaux de réfection du plafond menés en 1775. Les premiers essais de nettoyage se sont avérés concluants, et ont révélé une peinture d'une grande qualité, rehaussée notamment d'éléments à la feuille d'or.

À l'issue de nombreux essais au cours desquels la peinture s'est révélée sensible aux méthodes aqueuses, les conservateurs-restaurateurs ont poursuivi le nettoyage au moyen d'un simple gommage à sec des dépôts crasseux, sans aucune perte de matière picturale ancienne.

Pour mémoire, le bâtiment de l'Hôtel cantonal abrite le Grand Conseil fribourgeois. Le législatif cantonal a abandonné le site à fin 2019 pour y revenir l'an prochain, le temps d'effectuer des travaux de rénovation devisés initialement à 20,5 millions de francs.

Le chantier doit assainir et transformer un bâtiment d'une valeur patrimoniale exceptionnelle. Il s'agit d'en faire un parlement moderne, proche des citoyens. Des locaux sont prévus pour accueillir le secrétariat du Grand Conseil, pour l'heure hors les murs.

lp, ats