La nouvelle fusée chinoise sera réutilisable, à terme

ATS

22.12.2020 - 13:02

La Chine a annoncé avoir effectué mardi le vol inaugural d'une nouvelle fusée nommée Longue-Marche 8. C'est la première étape d'une stratégie visant à développer le premier lanceur réutilisable du pays.

A Long March-5 rocket carrying the Chang'e 5 lunar mission lifts off at the Wenchang Space Launch Center in Wenchang in southern China's Hainan province, early Tuesday, Nov. 24, 2020. China's trip to the moon and, presumably, back is the latest milestone in the Asian powerhouse's slow but steady ascent to the stars. (AP Photo/Mark Schiefelbein, File)
Une version réutilisable de la fusée Longue-Marche 8 est en cours de conception et "sera prête dans quelques années", affirme un analyste indépendant (ici le lancement de Longue-Marche 5/archives)
KEYSTONE

La réutilisation permet de réduire le coût des lancements et ainsi de les rendre plus viables commercialement. Elle est notamment utilisée par la firme privée américaine SpaceX avec sa fusée Falcon 9.

La Longue-Marche 8 a décollé à 12h37 locales (05h37 en Suisse) du centre de lancement de Wenchang sur l'île de Hainan (sud) et a mis cinq satellites sur l'orbite prédéterminée, a indiqué l'agence spatiale chinoise (CNSA).

«Le test est couronné de succès», a-t-elle souligné dans un communiqué, se félicitant que cette fusée «comble un vide» dans la gamme des lanceurs Longue-Marche.

De moyenne capacité, elle peut transporter des charges utiles d'au moins 4,5 tonnes en orbite héliosynchrone, selon la CNSA. Assemblable relativement rapidement selon les experts, elle est de ce fait réputée compétitive pour les lancements commerciaux.

Année faste pour le programme spatial chinois

«La fusée Longue-Marche 8 lancée aujourd'hui n'est pas réutilisable», précise à l'AFP Chen Lan, analyste indépendant pour le site GoTaikonauts.com, spécialisé dans le programme spatial chinois.

«Mais une version réutilisable est en cours de conception et sera prête dans quelques années. Elle sera similaire à la fusée Falcon 9 de SpaceX, souligne-t-il.

Le vol de mardi vient couronner une année faste pour le programme spatial chinois. La Chine a lancé cet été une sonde vers Mars (où elle devrait se poser en mai 2021) et a rapporté sur Terre la semaine dernière des échantillons de Lune.

Retour à la page d'accueil

ATS