Angoisses et dépression

La santé mentale des jeunes préoccupe les spécialistes

wk, ats

11.1.2022 - 07:28

La santé mentale des enfants et adolescents impactée par la pandémie de Covid-19 continue à provoquer l'inquiétude des professionnels de la santé. Les garçons refoulent leurs angoisses, alors que les filles deviennent rapidement dépressives, alerte un spécialiste.

La santé mentale des enfants et adolescents impactée par la pandémie de Covid-19 continue à provoquer l'inquiétude des professionnels de la santé. (image d'illustration)
La santé mentale des enfants et adolescents impactée par la pandémie de Covid-19 continue à provoquer l'inquiétude des professionnels de la santé. (image d'illustration)
KEYSTONE

wk, ats

11.1.2022 - 07:28

«Les parents et les enseignants doivent être attentifs, lorsque les jeunes hommes sont apathiques, dépressifs, irritables et excessivement impulsifs», explique dans un entretien diffusé mardi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia Oliver Bilke-Hentsch, le président du groupe de travail des médecins-chefs de la Société Suisse de psychiatrie et psychothérapie de l'enfant et de l'adolescent.

«Les filles, elles, souffrent surtout de graves dépressions», poursuit M. Bilke-Hentsch. Elles estiment que leur vie n'a pas de sens et se demandent si cela vaut la peine d'apprendre et d'aspirer à quelque chose dans la vie, ajoute-t-il.

«Ce phénomène a fortement augmenté pendant la pandémie». Parmi les pathologies les plus fréquentes, on trouve les troubles alimentaires et les troubles post-traumatiques, par exemple en raison d'un décès dû au Covid-19 dans la famille, précise le spécialiste.

«Les enfants qui se murent dans le silence et la peur sont particulièrement exposés, tout comme ceux qui vont constamment sur les réseaux sociaux et comparent leur propre vie à celle des héros qu'ils suivent», note M. Bilke-Hentsch.

wk, ats