Réponses aux vaccinés

Pass Covid, isolement et tests: comment s'y retrouver?

La Rédaction de Blue News

4.9.2021

À l'heure où près de 52% des Suisses ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid, il n'est pas toujours facile de savoir quel est le bon comportement à adopter, ni forcément quelle est l'étendue de la protection. Eclairage de l'Office fédéral de la santé publique.

La Rédaction de Blue News

4.9.2021

epa09443223 A man receives a shot of vaccine against COVID-19 disease at a vaccination center in Tbilisi, Georgia, 02 September 2021. EPA/ZURAB KURTSIKIDZE
Même entièrement vaccinée, une personne qui contracte le Covid doit se placer en isolement. (image d'illustration) 
KEYSTONE

Une fois que l'on a reçu une ou deux doses de vaccin contre le coronavirus, peut-on à nouveau vivre «comme avant»? Que sait-on à l'heure actuelle sur le vaccin? Quelles sont les principales recommandations? Voici les réponses de l'OFSP à dix questions fréquemment posées. 

Est-on protégé après la première dose?

Le vaccin commence à faire effet 12 à 14 jours après la première dose. Si l’efficacité est alors déjà relativement bonne, il convient de noter que les mesures des études cliniques ne prennent en compte que l’intervalle de temps jusqu’à la deuxième dose (après 3 ou 4 semaines). Il est en revanche prouvé que deux doses permettent d’obtenir une haute efficacité, soit environ 95%, pour prévenir l’infection et les formes sévères de Covid.

Combien de temps un vaccin à ARN messager protège-t-il d'une évolution grave du virus?

La protection vaccinale débute à environ une à deux semaines après l’administration de la seconde dose de vaccin. Les personnes complètement vaccinées avec des vaccins à ARNm -deux doses, ou une dose pour les personnes ayant eu une infection confirmée au coronavirus sont bien protégées contre les formes graves du Covid pendant au moins 12 mois, et ce quel que soit le variant. La protection offerte est bien plus longue chez les jeunes adultes que chez les plus de 65 ans ou de 75 ans.

Faut-il continuer à respecter les règles d'hygiène et les gestes-barrière une fois vacciné? 

Oui, absolument, répond l'OFSP, les règles d’hygiène et de conduite restent importantes pour se protéger soi-même et protéger les autres contre le coronavirus. Une exception est toutefois à relever: ceux qui ont reçu le vaccin complet peuvent renoncer à respecter les distances et à porter le masque lors d’une rencontre privée avec d’autres personnes complètement vaccinées.

Doit-on continuer à se faire tester si l'on est vacciné?

Il est recommandé de passer de préférence par un test PCR ou sinon par un test rapide antigénique dans un cabinet médical, une pharmacie, un centre de test ou un hôpital si vous présentez des symptômes du coronavirus ou si le service compétent de votre canton vous indique que vous devez vous faire tester. Par exemple après un contact étroit avec une personne positive. Ces règles sont nécessaires, car une vaccination ne garantit jamais une protection absolue. Même si vous avez reçu les doses requises contre le coronavirus, il n’est pas possible d’exclure une infection. 

Les règles d'isolement s'appliquent-elles aux personnes vaccinées?

Toutes les personnes testées positives au coronavirus, même entièrement vaccinées, doivent se mettre en isolement. 

Pour les personnes vaccinées, quelle est la durée de validité du pass Covid?

Celle-ci est de 365 jours à compter de l'administration de la dernière dose de vaccin.

Ceux qui ont été vaccinés à l'étranger ont-ils droit au certificat Covid?

Il faut pour cela remplir deux conditions: le vaccin doit être autorisé en Suisse et la vaccination doit être complète, c'est-à-dire qu'elle doit inclure le nombre de doses recommandé par l’OFSP. Il est aussi possible d'obtenir un certificat Covid si l'on a reçu une dose de vaccin AstraZeneca à l’étranger et ensuite une deuxième dose de vaccin à ARNm de Pfizer/BioNTech ou Moderna. Par ailleurs, il est nécessaire de disposer de preuves suffisantes pour attester la vaccination effectuée à l’étranger.

Entièrement vacciné, pass Covid en poche, peut-on voyager librement?

Le certificat Covid suisse peut être utilisé dans l’espace de l’UE et de l’AELE, car les États-membres l’ont reconnu. Mais ce sésame suisse ne constitue aucune garantie d'entrée dans d'autres pays. Chaque État édicte ses propres règlements d'entrée et peut souverainement décider de les adapter au fur et mesure de l'évolution de la situation épidémiologique. Il est possible que certains pays appliquent des règles d'entrée plus strictes qu'en Suisse. L'OFSP conseille donc de s'informer avant chaque voyage sur les dispositions d'entrée en consultant le site officiel du pays de destination.

Après une vaccination complète, un rappel de vaccin sera-t-il nécessaire dans un proche avenir?

Les connaissances scientifiques relatives à la durée de la protection vaccinale, à l’évolution épidémiologique et à l’apparition de variants détermineront si une vaccination de rappel est nécessaire. Selon les connaissances actuelles et les estimations de la CFV et de l’OFSP, il semble peu probable que la population tout entière doive recevoir une dose de rappel cette année encore.

En revanche, une troisième dose (il ne s’agit pas d’un vaccin de rappel) est recommandée pour les personnes gravement immunosupprimées en raison d’une maladie ou d’un traitement, s’il s’avère impossible, après la deuxième dose, de détecter chez ces personnes un taux d’anticorps clairement positif. 

Les personnes guéries du Covid doivent-elles se faire vacciner et, le cas échéant, comment?

Après une infection confirmée, la vaccination est possible une fois que les symptômes ont disparu. Si cela fait moins de quatre semaines, deux doses sont nécessaires ; après plus de quatre semaines, une seule dose suffit. On ignore combien de temps une infection protège contre une réinfection aux nouveaux variants du coronavirus. Les données immunologiques indiquent que la vaccination induit des titres d’anticorps neutralisants plus élevés qu’une infection. En se faisant vacciner, les personnes guéries devraient donc bénéficier d’une meilleure protection contre les infections dues aux nouveaux variants.