OFSP

Si le Covid est là, la grippe semble aussi à la hausse en Suisse

cc, ats

17.1.2022 - 11:34

Les cas de grippes semblent augmenter en Suisse, selon les chiffres de l'OFSP. Les données doivent toutefois être interprétées avec prudence. Les symptômes grippaux et ceux du Covid-19 étant très similaires, une hausse des affections grippales peut être en partie due à celle des cas Covid.

cc, ats

17.1.2022 - 11:34

Les symptômes du Covid-19 et ceux la grippe sont très similaires et les mesures de prévention liées à la pandémie freinent également la transmission de la grippe. (image d'illustration)
KEYSTONE

Durant la première semaine de janvier, les médecins du système de déclaration Sentinella ont rapporté 20 cas d’affections grippales pour 1000 consultations, indique lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Extrapolé à l’ensemble de la population, cela correspond à un taux de 87 consultations dues à une affection grippale pour 100'000 habitants, avec une tendance ascendante par rapport aux deux semaines précédentes. Le taux de consultation était le plus élevé dans la classe d’âge des 15 à 29 ans.

L'OFSP a renoncé à fixer un seuil épidémiologique à partir de la saison 2020/2021. Le dernier seuil épidémique avait été calculé pour la saison 2019/2020. Il avait été estimé à 69 cas d’affections grippales pour 100'000 habitants.

Diagnostics de suspicion

Les affections grippales constatées dans le cadre de la surveillance Sentinella sont des diagnostics de suspicion, souligne l'OFSP. La présence du virus Influenza est rarement prouvée par des tests de laboratoire. La courbe des consultations doit donc être interprétée avec prudence.

En raison de la situation liée à la pandémie, la fiabilité des données de surveillance Sentinella est actuellement limitée. Les symptômes du Covid-19 et ceux la grippe sont très similaires et les mesures de prévention liées à la pandémie freinent également la transmission de la grippe.

Aucune épidémie de grippe n'a ainsi été enregistrée au cours de la dernière saison grippale dans les hémisphères sud et nord.

Dans l'hémisphère nord, cette saison grippale enregistre une activité plus élevée que la précédente. Elle reste toutefois en deçà des niveaux observés durant des saisons antérieures.

cc, ats