Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

cc, ats

20.5.2021 - 11:38

Les femmes assumaient toujours 50% de travail domestique et familial en plus que les hommes en 2020 (28,7 heures par semaine contre 19,1). Les hommes ont toutefois augmenté leur quota depuis 2010, quand ils n'y consacraient que 16,2 heures.

cc, ats

20.5.2021 - 11:38

Les femmes ont non seulement consacré nettement plus de temps en 2020 que les hommes au travail domestique et familial, elles ont encore augmenté leur part depuis 2010: 28,7 heures par semaine contre 27,9 heures en 2010 et 28,1 en 2016.
ATS

Tant les femmes que les hommes de 15 ans ou plus ont investi chaque semaine environ 46 heures dans le travail, qu'il soit rémunéré ou non, indique jeudi l’enquête sur la population active de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les femmes ont non seulement consacré nettement plus de temps que les hommes au travail domestique et familial, elles ont encore augmenté leur part depuis 2010: 28,7 heures par semaine contre 27,9 heures en 2010 et 28,1 en 2016.

Les hommes ont eux dévolu en moyenne plus de temps au travail rémunéré (25,3 heures par semaine, contre 15,8 pour les femmes). Ils y consacrent toutefois de moins en moins de temps depuis 2010.

Lessive et repassage pour les femmes

Parmi les tâches domestiques, la préparation des repas est toujours la plus consommatrice de temps (7,8 heures par semaine pour les femmes, 4,5 pour les hommes). Vient ensuite le nettoyage (4,5 heures pour les femmes, 2,1 pour les hommes).

Les achats prennent en moyenne 2,1 heures par semaine aux femmes et 1,9 aux hommes. Lessive et repassage restent clairement du ressort des femmes: elles y consacrent 2 heures, contre 0,6 heure pour les hommes.

Les femmes dédient 2,6 heures par semaine aux animaux, aux plantes et au jardinage, les hommes 1,9. Ces derniers ne devancent les femmes que dans les travaux manuels (1,6 heure contre 1 pour les femmes). La répartition des tâches administratives est plus ou moins équitable (1,4 heure pour les hommes, 1,3 pour les femmes).

Depuis 2010, on observe chez les hommes une augmentation du temps investi dans la préparation des repas, vaisselle comprise (+1,7 heure par semaine) et, dans une moindre mesure, le nettoyage et les rangements (+0,5 heure).

Couples avec enfants

Les mères en couple avec enfants dont le plus jeune a moins de 15 ans ont investi en moyenne 69,7 heures par semaine dans le travail rémunéré et non rémunéré (tâches domestiques et familiales: 52,3 heures; travail rémunéré: 16,1 heures; travail bénévole organisé ou informel: 1,3 heure).

Les pères dans la même situation familiale avaient une charge de travail de 68,1 heures par semaine: 35,4 heures de travail rémunéré, 31,7 heures de tâches domestiques et familiales et 1 heure de travail bénévole.

Les mères élevant seules des enfants dont le plus jeune a moins de 15 ans ont elles consacré 68,4 heures au travail rémunéré et au travail non rémunéré: 46,7 heures aux tâches domestiques et familiales, 20,4 au travail rémunéré et 1,3 au travail bénévole.

Lente évolution depuis 2010

Dans les couples avec enfants dont le plus jeune a moins de 15 ans, le temps consacré aux différentes tâches a évolué de manière contrastée chez les mères et les pères entre 2010 et 2020: les pères ont investi nettement plus de temps dans le travail domestique et familial (+5,2 heures par semaine), alors que les mères n’y ont consacré «que» 1,2 heure de plus.

Entre 2010 et 2020, le temps consacré au travail rémunéré a augmenté de 2,7 heures en moyenne par semaine chez les mères (13,4 heures en 2010, 16,1 heures en 2020), alors qu’il a diminué de 4,2 heures chez les pères (39,6 heures en 2010, 34,4 heures en 2020).

Les mères vivant en couple avec des enfants dont le plus jeune a moins de 15 ans continuent malgré tout de consacrer presque deux fois plus de temps que les pères aux tâches domestiques (30,2 heures contre 17 heures). Et la moitié plus de temps que ceux-ci dans la garde des enfants (22,3 heures, contre 14,7 heures).

Retraite: les femmes en font aussi plus

Dans le groupe des 65 à 74 ans, la charge totale de travail a atteint 31,5 heures par semaine chez les femmes en 2020 et 27,1 chez les hommes. Les tâches domestiques et familiales ont pris le plus de temps: 26,5 heures pour les femmes, 19,6 heures pour les hommes.

Les 65 à 74 ans fournissent la plus forte contribution au travail bénévole: 3,4 heures par semaine pour les femmes, 2,6 heures pour les hommes. Les femmes de 75 ans ou plus ont consacré 22,6 heures au travail non rémunéré et au travail rémunéré, les hommes du même groupe d’âge 19,7 heures.

La pandémie freine le bénévolat

En 2020, 41% de la population de 15 ans ou plus a accompli au moins un travail bénévole pendant 4,1 heures en moyenne par semaine. C'est moins qu'en 2016, où 42,7% de la population avait donné 4,3 heures. Les mesures prises en raison de la pandémie ont restreint ces activités.

Tous domaines confondus, la part de la population de 15 ans ou plus à s’être engagée l’an dernier au sein d’associations ou d’organisations était de 15,9%, contre 19,5% en 2016. En revanche, celle ayant accompli du travail bénévole informel a augmenté, atteignant 32,5% contre 31,7% en 2016.

cc, ats