Antiséparatistes en campagne à Moutier (BE)

ATS

30.10.2020 - 17:53

Les opposants au transfert dans le canton du Jura se sont réunis dans un nouveau mouvement et avec une nouvelle identité visuelle.
Source: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Après les autonomistes il y a une semaine, les antiséparatistes ont lancé vendredi leur campagne en vue du second vote de Moutier (BE) sur son appartenance cantonale le 28 mars. Le nouveau mouvement MoutierPlus s'est constitué pour fédérer les opposants au transfert.

«La pandémie de Covid-19 et le transfert de patients de l'Hôpital du Jura vers les hôpitaux bernois a montré qu'il faut pouvoir collaborer entre régions et non se battre pour changer de canton», a déclaré Muriel Käslin, porte-parole de MoutierPlus.

La situation sanitaire aura aussi un impact sur la campagne. «Il n'y aura pas de porte-à-porte. La campagne sera légère et fructueuse», a ajouté Morena Pozner, une autre porte-parole. Elle se fera avec des «flyers, parutions et événements symboliques dans la ville», a précisé Steve Léchot, troisième porte-parole. Le comité «ne veut pas de débordements excessifs», comme en juin 2017.

«On veut donner une image positive et faire une campagne respectueuse de l'adversaire. Nous ne sommes pas des pro-Bernois, ni des antiséparatistes. Le nouveau mouvement vise à fédérer toutes les personnes qui souhaitent un avenir meilleur pour Moutier», a ajouté Steve Léchot. MoutierPlus regroupe sous un même toit «Moutier Prévôté» et «Moutier Résiste».

En faveur d'une fusion

Le nouveau mouvement a pour slogan «plus grand, plus haut, plus fort» et aimerait que la ville puisse fusionner avec les villages de sa couronne pour créer un ensemble de 10'000 habitants. «Voter oui fermerait la porte à une possible fusion», a expliqué Steve Léchot.

La nouvelle identité visuelle ne comporte pas de marque d'appartenance à un canton et se «veut fraîche, dynamique et synonyme de renouveau», a souligné Steve Léchot. Le vote, annulé, de juin 2017, lors duquel le transfert dans le canton du Jura avait été accepté, a été un «électrochoc». «Bien des consciences se sont réveillées et nous avons jugé nécessaire de faire peau neuve et d'offrir une vision moderne», a-t-il poursuivi.

Le comité estime représenter la diversité féminine, plusieurs sensibilités politiques, la diversité culturelle et l'entreprenariat. «Nous ne sommes pas des fonctionnaires rémunérés par un canton», a précisé Steve Léchot.

Ce dernier a rappelé que dans le cadre des aides urgentes liées au Covid-19, les entreprises de Moutier ont touché entre 250'000 et 500'000 francs du canton de Berne à fonds perdus pour des projets de recherche et développement. «Elles ont reçu à elles seules plus d'aides directes cantonales que l'ensemble des entreprises jurassiennes», a expliqué Steve Léchot.

Le 18 juin 2017, les Prévôtois avaient choisi avec 137 voix d'écart de rejoindre le canton du Jura avant que le vote ne soit annulé par la préfecture du Jura bernois en raison d'irrégularités, décision confirmée par le Tribunal administratif bernois.

Retour à la page d'accueil