Energie

Après l'UDC, le PLR rouvre le dossier du nucléaire

br, ats

22.1.2022 - 10:02

L'interdiction de construire de nouvelles centrales nucléaires devrait tomber en Suisse. C'est ce que propose le PLR dans le projet d'un papier de position, qui sera soumis à l'appréciation des délégués du parti.

br, ats

22.1.2022 - 10:02

dpatopbilder - 01.01.2022, Bayern, Gundremmingen: Neben den Kühltürmen des Kernkraftwerks stehen die Reaktorblöcke. Das Kernkraftwerk im schwäbischen Gundremmingen hat im Rahmen des Atomausstiegs am Silvesterabend (31.12.2021) seinen Betrieb eingestellt. Um 20.00 Uhr trennte die Schichtmannschaft den Generator von Block C des Kraftwerkes bei Günzburg vom Stromnetz, wie der Energiekonzern RWE mitteilte. Kurz darauf schaltete das Team den Reaktor endgültig ab. Foto: Stefan Puchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Stefan Puchner)
Image d'illustration
KEYSTONE/DPA/Stefan Puchner

La loi ne devrait pas interdire de technologie permettant l'extension et le remplacement d'installations de production suisses, selon le papier de position cité vendredi soir sur le site tagesanzeiger.ch. Il faudrait introduire la possibilité de recourir à des centrales nucléaires de nouvelle génération.

Le comité directeur et la conférence des présidents de parti ont avalisé la prise de position pour la soumettre aux délégués, a confirmé le porte-parole du PLR Arnaud Bonvin à Keystone-ATS. L'assemblée des délégués devrait se prononcer le 12 février, a-t-il précisé.

L'UDC avait également rouvert le dossier du nucléaire en vue d'éviter une pénurie d'électricité. Dans une interview au Blick en juillet, la conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher avait estimé que la Suisse ne pouvait pas se permettre d'arrêter les centrales nucléaires et de perdre ainsi un tiers de sa production d'électricité.

A terme, de nouvelles technologies, notamment l'énergie nucléaire, doivent de nouveau être prises en considération, avait-elle lancé. En novembre, l'UDC avait annoncé faire de la sécurité de l'approvisionnement énergétique une «priorité absolue».

Depuis la votation de 2017 sur la loi sur l'énergie, la construction de nouvelles centrales nucléaires est interdite en Suisse. Six ans après la catastrophe de Fukushima, le peuple avait accepté par 58% des voix la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral et du Parlement. Les centrales atomiques existantes pouvaient continuer de fonctionner tant qu'elles étaient sûres. Le PLR avait alors prôné le oui par 175 voix contre 163.

br, ats