Armasuisse confirme le caractère contraignant du prix des F-35

om, ats

11.7.2021 - 14:58

L'offre de prix du constructeur américain Lockheed Martin pour le nouvel avion de combat F-35 est fixe, selon le Département fédéral de la défense (DDPS). L'Office fédéral de l'armement (Armasuisse) ne s'attend pas à de mauvaises surprises, puisque l'achat est géré par le gouvernement américain.

om, ats

11.7.2021 - 14:58

Un avion de chasse Lockheed Martin F-35A est photographié lors d'une journée de test et d'évaluation à la base aérienne de l'armée suisse, à Payerne, en Suisse. (archives)
Un avion de chasse Lockheed Martin F-35A est photographié lors d'une journée de test et d'évaluation à la base aérienne de l'armée suisse, à Payerne, en Suisse. (archives)
KEYSTONE

L'offre ferme couvre à la fois les coûts d'acquisition et d'exploitation pour une durée de dix ans, a indiqué Armasuisse dimanche en réponse à des articles parus dans la SonntagsZeitung et le SonntagsBlick. Ils affirment que les prix ne sont pas fixes mais qu'il s'agit «d'estimations basées sur les meilleures données disponibles».

Selon les deux journaux, l'Agence de coopération pour la défense et la sécurité (DSCA), l'autorité américaine responsable des contrats d'armement avec les pays étrangers, précise que le pays acheteur doit également payer si les coûts dépassent le prix négocié.

Prix et conditions «strictement contrôlés»

Dans un communiqué diffusé dimanche, Armasuisse rétorque que le DDPS achète les avions aux mêmes conditions que les Etats-Unis appliquent à eux-mêmes. Les Etats-Unis les achètent par le biais de leur Foreign Military Sales (FMS) moyennant ses propres contrats avec le fabricant Lockheed Martin.

Selon Armasuisse, les prix et les conditions sont fixés dans ces contrats et sont strictement contrôlés. En cas de dépassement des coûts, le gouvernement américain ferait valoir le caractère contraignant des prix en faveur de la Suisse.

En outre, Armasuisse affirme que les prix du jet dans les différents pays ne sont pas comparables, car il n'est pas clair quels coûts ont été inclus et lesquels ne l'ont pas été.

Aucun dépassement de coût

En plus de 40 ans d'expérience dans les transactions avec le FMS, Armasuisse n'a jamais enregistré de dépassement de coûts dans aucun des nombreux contrats, souligne encore l'office fédéral. Selon Armasuisse, cela est dû au fait que les Etats-Unis sont à la fois acheteur et vendeur et qu'ils contrôlent rigoureusement les coûts.

En outre, l'inflation américaine future supposée est incluse dans l'offre. Si les coûts diminuaient en raison d'une inflation plus faible, la Suisse en profitera.

La conseillère fédérale Viola Amherd a toujours insisté sur le fait que les prix d'achat des avions sont contraignants. Le Conseil fédéral souhaite acquérir 36 avions de combat F-35. L'achat de ces avions furtifs coûtera 5 milliards de francs. Le coût total – achat et frais d'exploitation – devrait s'élever à environ 15,5 milliards de francs.

om, ats