Conseil fédéral La Suisse doit aller plus loin dans l’intégration des réfugiés

bu, ats

21.6.2024 - 10:19

La Suisse déploie des efforts pour intégrer les Ukrainiens sur le marché du travail mais aussi des réfugiés d'autres nationalités ou admis à titre provisoire. Beat Jans admet que le Conseil fédéral s'est fixé un objectif «très ambitieux», mais «réalisable».

Le conseiller fédéral Beat Jans veut mieux intégrer les réfugiés sur le marché du travail.
Le conseiller fédéral Beat Jans veut mieux intégrer les réfugiés sur le marché du travail.
ATS

21.6.2024 - 10:19

Près de 10'000 personnes originaires d'Ukraine et bénéficiant du statut S ont déjà été intégrées sur le marché du travail, indique le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) dans un communiqué vendredi. Mais le Conseil fédéral n'a pas atteint l'objectif qu'il s'était fixé.

En novembre 2023, il avait décidé que 40% des réfugiés d'Ukraine en âge de travailler et titulaires du statut S devraient avoir un emploi d'ici fin 2024. Actuellement, ce taux avoisine les 25%. Parmi les personnes arrivées en Suisse immédiatement après le début de la guerre, environ un tiers ont un travail.

Aller plus loin

Le conseiller fédéral Beat Jans a toutefois remercié jeudi les autorités cantonales de leur mobilisation, lors de la première rencontre nationale, qui a réuni près de 150 cadres, actifs dans le secteur de l'intégration professionnelle des réfugiés à tous les échelons. Des employeurs et des réfugiés ont également participé à la rencontre en exposant les points qui, selon eux, doivent encore être améliorés.

Aux yeux de Beat Jans, la Suisse doit aller plus loin dans l’intégration des réfugiés sur le marché du travail. Il a une nouvelle fois appelé les entreprises suisses à reconnaître leur potentiel et à leur donner une chance.

bu, ats