Conférence du lac de Constance: Cassis veut renforcer les échanges

gf, ats

14.1.2022 - 16:09

La Conférence internationale du lac de Constance a fêté ses 50 ans au sommet du Säntis. Le président de la Confédération Ignazio Cassis y a annoncé une réunion ministérielle en mai pour renforcer la collaboration transfrontière entre les quatre pays germanophones.

Au sommet du Säntis, le président de la Confédération Ignazio Cassis a appelé à renforcer la collaboration entre les quatre pays germanophobes dans la région du lac de Constance. Une réunion pilote se tiendra en ce sens en mai dans le canton de St-Gall.
ATS

gf, ats

14.1.2022 - 16:09

Présidé cette année par le canton hôte d'Appenzell Rhodes-Extérieures, le sommet de la Conférence a aussi accueilli le premier ministre liechtensteinois Daniel Risch, le président du Land autrichien du Vorarlberg et le ministre des transports du Land allemand du Bade-Wurtemberg.

Le conseiller fédéral a félicité vendredi la Conférence internationale du lac de Constance (IBK) pour son jubilé. Face aux médias, il a rappelé l'importance des régions frontalières en tant qu'espaces économiques et de vie. Il a rappelé son soutien au voeu de l'IBK de voir se développer une plate-forme complémentaire de dialogue entre les quatre pays.

Réunion en mai à St-Gall

Début mai, le département fédéral des affaires étrangères organisera dans le canton de St-Gall une réunion-pilote de la commission intergouvernementale du lac de Constance. Les ministres de la diplomatie des quatre pays germanophones doivent y participer afin d'évoquer avec l'IBK les thèmes frontaliers qui ne peuvent pas être résolus uniquement à l'échelle régionale.

«Je suis convaincu qu'à travers la commission intergouvernementale du lac de Constance, nous pouvons apporter une plus-value concrète à la collaboration transfrontière», a déclaré Ignazio Cassis au sommet du Säntis. Cette commission doit servir de trait d'union entre l'IBK et les gouvernements des quatre pays.

Il y sera notamment question de la mobilité frontalière, mise à mal par la crise pandémique, ainsi que de la lutte contre la pandémie ou encore la sortie de crise. Les régions proches du lac de Constance resteront toutefois le moteur de l'IBK, a soutenu le ministre suisse des affaires étrangères.

L'exemple du Rhin supérieur

Ignazio Cassis a cité en exemple la commission intergouvernementale du Rhin supérieur, une plate-forme consacrée à la collaboration transfrontière entre l'Allemagne, la France et la Suisse dans l'espace réunissant l'Alsace, la région bâloise et le sud-ouest du Bade-Würtemberg. «Nous voulons créer la même dynamique positive pour le lac de Constance», a-t-il lancé.

gf, ats