Conseils aux hommes pour éviter la violence

ATS

26.3.2020 - 15:14

Les mesures restrictives en lien avec le coronavirus pourraient conduire à une aggravation des violences familiales (image d'illustration).
Source: KEYSTONE/DPA/MAURIZIO GAMBARINI

Les restrictions liées au coronavirus augmentent les risques de violence domestique. Pour aider à prévenir les passages à l'acte, l'association männer.ch a publié jeudi un «Kit de survie pour hommes sous pression». Il s'agit d'un catalogue de dix recommandations.

«Notre métier est de conseiller et d'accompagner les hommes. Nous savons par expérience que dans une situation de crise, le risque de perdre le contrôle et de devenir violent augmente», écrit la faîtière des organisations suisses d'hommes et de pères (männer.ch) en préambule au «kit de survie».

Le document, disponible en dix langues, donne aux hommes des recommandations en matière d'autogestion, allant de conseils pour se détendre ou pour organiser sa journée, aux moyens d'améliorer la communication avec la ou le partenaire, en passant par les façons de reconnaître les signaux d'alarme et de se calmer quand la situation devient tendue.

Le «kit» a été réalisé en collaboration avec les organisations faîtières en Allemagne et Autriche. Cette initiative de prévention contre la violence domestique s'inscrit dans le cadre du Programme national MenCare Suisse.

«Confinement pas la solution»

Avec la fermeture des écoles et les parents qui travaillent à la maison, la situation n'est facile pour aucune famille, a reconnu mercredi le ministre de la santé Alain Berset. Le Conseil fédéral a des informations selon lesquelles la situation se tend en matière de violence domestique, a-t-il confirmé.

La question relève toutefois des cantons, a relevé le conseiller fédéral, précisant que certains d'entre eux ont développé leur offre pour affronter les problèmes. Selon le ministre, le sujet montre la difficulté pour le gouvernement de prendre des mesures proportionnées. Confiner tout le monde à la maison comme le font d'autres pays n'est pas forcément la solution.

Retour à la page d'accueil