Consultations sur le suicide en forte hausse chez Pro Juventute

me, ats

15.11.2021 - 10:44

me, ats

15.11.2021 - 10:44

Les consultations pour les enfants et les jeunes au sujet du suicide au service 147 de Pro Juventute ont presque doublé pendant l'année en cours. Les jeunes sont particulièrement touchés psychologiquement par les conséquences de la crise du coronavirus.

Woman psychologist talking to patient girl. Therapist's gestures. Female talks in coworking office. Mother and daughter talk about puberty problems. Top view
Près de la moitié des jeunes qui consultent Pro Juventute disent avoir été harcelés sexuellement sur internet.
Getty Images

Par rapport à 2020, le service 147 a effectué cette année 40% de consultations en plus sur les pensées suicidaires, a indiqué lundi Pro Juventute. Chaque jour, le service a été en contact avec 700 enfants et adolescents: sept contacts par jour portent sur des intentions suicidaires contre cinq en 2020 et trois à quatre en 2019, avant la pandémie.

Près de la moitié des jeunes qui consultent Pro Juventute disent avoir été harcelés sexuellement sur internet. Les demandes de soutien sur le choix de carrière ont augmenté de 23% par rapport à 2020 avec beaucoup de questions «sur le surmenage et le stress».

«Les problèmes visibles aujourd'hui ne sont pas seulement la conséquence directe de la pandémie de coronavirus, ils sont aussi le résultat d'années de négligence dans le domaine de la santé psychique des enfants et des jeunes», souligne Pro Juventute. La fondation demande que les services orientés vers les jeunes comme le 147 soient «davantage renforcés» et que les ressources des services médicaux scolaires soient augmentées.

me, ats