Grand Conseil Députés fribourgeois derrière la rénovation du château de Bulle

lp, ats

27.6.2024 - 10:13

Le projet de rénovation du château de Bulle franchit une nouvelle étape. Les députés fribourgeois ont accepté jeudi un décret octroyant un crédit d'études de 7,6 millions de francs en faveur de ce qui constitue une pièce maîtresse de l'urbanisme du centre-ville.

Le Château de Bulle (FR), avec le Moléson en arrière-plan, constitue l’un des édifices exceptionnels du patrimoine fribourgeois, construit à la fin du XIIIe siècle par les évêques catholiques de Lausanne (archives).
Le Château de Bulle (FR), avec le Moléson en arrière-plan, constitue l’un des édifices exceptionnels du patrimoine fribourgeois, construit à la fin du XIIIe siècle par les évêques catholiques de Lausanne (archives).
ATS

27.6.2024 - 10:13

Le décret a passé la rampe à l'unanimité des cent voix exprimées. Le montant comprend les travaux préparatoires nécessaires aux études, a indiqué le conseiller d'Etat Jean-François Steiert, en charge des infrastructures, jusqu’à l’obtention du permis de construire et la phase des appels d’offres.

Construit à la fin du XIIIe siècle, le château a évolué au fil du temps en fonction des propriétaires, des évolutions sociétales et des changements de contextes politiques. Aujourd’hui, seules la préfecture de la Gruyère et la salle des mariages de l’Etat civil occupent les locaux, laissant de vastes espaces vacants.

L'exécutif cantonal souhaite y intégrer d’autres de ses services et ouvrir plus largement le château au public. La bâtisse deviendrait ainsi «un véritable espace urbain avec l’aménagement de lieux culturels et l’ouverture de nouveaux accès vers sa cour intérieure».

Jusqu'à 55 millions

«La transformation s’inscrit pleinement dans la stratégie immobilière de l’Etat», a décrit Jean-François Steiert, qui présentait le projet avec son collègue Didier Castella, chargé des institutions. L'opération servira d’exemple pour l’assainissement d’autres châteaux du portefeuille immobilier «biens historiques».

Il s'agit du château de Chenaux, à Estavayer-le Lac, et de ceux de Morat et Romont, a précisé M. Steiert. Celui de Châtel-Saint-Denis a déjà été transformé et celui de Gruyères restera dédié à la visite.

Le bureau Aeby Aumann Emery architectes avait remporté en 2022 le concours d’architecture avec le projet «Les Visiteurs». En phase d’études, le Service des bâtiments (SBat) évalue la réalisation entre 45 et 55 millions de francs, sur la base des connaissances actuelles.

Votation populaire

Selon le calendrier intentionnel, les travaux d'assainissement et de transformation seront échelonnés entre le début de 2028 et l’automne 2030. Le Grand Conseil devrait se prononcer sur un crédit durant l’automne 2026, estime le Conseil d'Etat.

Au vu de l’investissement à la charge du canton de Fribourg, ce crédit sera «très probablement» soumis au référendum financier obligatoire. Il devrait ainsi faire l’objet d’une votation populaire dans le courant de l'année 2027, prévoit le gouvernement.

lp, ats