Des directeurs de la santé montent au créneau

lt, ats

9.1.2022 - 09:44

Les directeurs de la santé des cantons de Suisse orientale ont écrit au Conseil fédéral pour lui demander de réduire la durée de la quarantaine et de l'isolement à cinq jours. C'est ce qu'a indiqué la directrice de la santé zurichoise Nathalie Rickli.

Le président des médecins cantonaux, Rudolf Hauri, a déclaré dans la "NZZ am Sonntag" qu'il se réjouirait aussi que le Conseil fédéral réduise la durée de l'isolement et de la quarantaine.
ATS

lt, ats

9.1.2022 - 09:44

Dans une interview accordée à la «NZZ am Sonntag», la politicienne de l'UDC déclare qu'en raison du variant Omicron, il pourrait y avoir jusqu'à 40'000 cas par jour dans le seul canton de Zurich dès la fin janvier. Cela paralysera la société si l'on n'agit pas maintenant.

C'est pourquoi la Confédération doit d'urgence réduire la durée de la quarantaine et de l'isolement à cinq jours, demandent les directeurs de la santé de Suisse orientale au Conseil fédéral dans une lettre envoyée vendredi.



Durée d'incubation plus courte

Les personnes qui ne présentent pas de symptômes pendant 48 heures devraient pouvoir mettre fin à l'isolement ou à la quarantaine, disent les auteurs de la missive, Omicron ayant une durée d'incubation plus courte que les variants précédents. Les personnes présentant des symptômes devraient en revanche rester chez elles.

Le directeur de la santé publique du canton de Berne, Pierre-Alain Schnegg, a lui aussi déclaré samedi soir à la radio suisse romande RTS que la réduction à cinq jours devait intervenir rapidement. Il espère vivement que ce sera le cas dès la semaine prochaine. «Après cela, il serait bon de discuter de la suppression de la quarantaine obligatoire», a-t-il ajouté.

Rudolf Hauri se dit favorable

Le président des médecins cantonaux, Rudolf Hauri, a déclaré comprendre cette demande dans la «NZZ am Sonntag». Lui aussi se réjouirait que le Conseil fédéral réduise la durée de l'isolement et de la quarantaine. Il existe en effet des indices selon lesquels les personnes contaminées par Omicron sont infectées moins longtemps.

Vendredi, selon les données de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), environ 89'989 personnes se trouvaient en isolement et 28'247 en quarantaine. La semaine dernière déjà, l'organisation faîtière de l'économie Economiesuisse avait demandé une réduction à cinq jours de la période de quarantaine pour les personnes ne présentant pas de symptômes. Le risque de dommages pour l'économie pourrait ainsi être réduit.

lt, ats