Pas de répit Des nouvelles précipitations provoquent dégâts et évacuations

vey, ats

6.7.2024 - 16:44

Des nouveaux épisodes de fortes précipitations ont provoqué des dégâts et des évacuations samedi. Neuf personnes ont été évacuées au Tessin, alors que des nouvelles coulées de lave torrentielle ont déferlé dans le haut Val de Bagnes (VS).

Les précipitations attendues, couplées à l’importante fonte des neiges et à des sols toujours saturés en eau, risquent de provoquer des glissements de terrains, des effondrements de berges, des débordements et des laves torrentielles le long des cours d’eau latéraux et une nouvelle crue du Rhône (archives).
Les précipitations attendues, couplées à l’importante fonte des neiges et à des sols toujours saturés en eau, risquent de provoquer des glissements de terrains, des effondrements de berges, des débordements et des laves torrentielles le long des cours d’eau latéraux et une nouvelle crue du Rhône (archives).
sda

6.7.2024 - 16:44

Neuf personnes avaient déjà été évacuées du Val Bavona samedi matin. Neuf autres se trouvaient tout au fond de la vallée, dans la localité de San Carlo, détaillait samedi matin à Keystone-ATS le responsable de la communication de l'état-major de crise tessinois.

Les évacuations de la haute vallée de la Maggia étaient elle encore en cours. Dans le Val Lavizzara, des habitants ont quitté les zones touchées par la route et de manière autonome, a indiqué samedi la police cantonale tessinoise. Une dizaine de personnes ont en revanche décidé de rester chez elles.

Après les intempéries du week-end dernier, neuf personnes avaient été portées disparues. Six d'entre elles ont été retrouvées mortes et trois sont toujours recherchées.

Dans le haut Val de Bagnes, plusieurs nouvelles coulées de lave torrentielle se sont produites dans la nuit de vendredi à samedi. Les coulées ont détruit certaines digues placées préventivement, a indiqué la commune de Val de Bagnes dans un communiqué. Une exploitation agricole a subi des dégâts matériels très conséquents, tout comme un pont. Des montées d'eau d'environ 1,5 mètre ont été observées dans la Dranse.

Quinze machines continuaient de travailler sans relâche pour créer des digues et rectifier le cours d'eau du Fregnoley, a détaillé Antoine Schaller, secrétaire communal adjoint de Val de Bagnes.

Grisons aussi sous pression

Le Val de Bagnes et le Tessin ne sont pas les deux seules régions à faire face à de fortes précipitations: le portail des dangers naturels de la Confédération a prédit samedi matin un risque important de précipitations et d'orages dans certaines parties de la Suisse. Etaient notamment attendues des fortes pluies dans la partie est du canton de Vaud, dans le sud du Tessin et dans certaines parties des Grisons.

Les experts prévoyaient jusqu'à 130 litres de pluie par mètre carré au Tessin et dans certaines régions des Grisons. Les précipitations devaient être moins importantes en Valais et dans le canton de Vaud. Selon MétéoSuisse, il fallait s'attendre à des inondations et des perturbations dans les vallées des Préalpes vaudoises. Il était déconseillé de se rendre sur des routes inondées, près des cours d'eau ou dans des sous-sols ou des caves.

Le canton du Valais a lui renforcé ses appels à la prudence face aux nouveaux risques induits par les pluies attendues dans la soirée samedi. Il a annoncé dans un communiqué le passage du niveau de pré-alerte au niveau d'alerte.

Les précipitations attendues, couplées à l’importante fonte des neiges et à des sols toujours saturés en eau, risquaient de provoquer des glissements de terrains, des effondrements de berges, des débordements et des laves torrentielles le long des cours d’eau latéraux et une nouvelle crue du Rhône, selon la Chancellerie. Les hausses de niveaux attendues ne devaient cependant pas être aussi marquées que celles du week-end passé.

Révision maintenue

Les inondations qui se sont produites dimanche passé dans la plaine du Rhône, principalement entre Sierre et Sion, ont remis sur le devant de la scène le projet de révision de la correction du Rhône porté par le Conseil d'Etat valaisan. Le gouvernement valaisan a défendu son projet dans une interview accordée à la NZZ.

«C'est une coïncidence très malheureuse que les intempéries aient eu lieu si peu de temps après la présentation de notre analyse (en mai, ndlr.)», a déploré le conseiller d'Etat Franz Ruppen. La révision de la troisième correction du Rhône ne prévoit pas un redimensionnement complet du projet, rappelle M. Ruppen

L'élu UDC juge «prioritaire» que des travaux soient entrepris à Sierre (VS). Deux ponts ont fait barrage avec le bois le week-end dernier et provoqué d'importantes inondations dans le secteur. M. Ruppen souhaite que les services concernés rehaussent les ponts et creuse le fleuve.

Le Conseil d'Etat valaisan a annoncé fin mai qu'il avait décidé de réviser le projet de la troisième correction du Rhône, estimant le plan d'aménagement actuel «disproportionné».

Par ailleurs, le Walliser Boote de samedi s'inquiète des conséquences de l'arrêt de plusieurs stations d'épuration dans les régions touchées, qui fait potentiellement peser le risque de propagation de germes notamment, une situation inédite par son ampleur. Quelque 11'000 personnes vivent dans les zones concernées, sans compter les nombreux touristes, précise le journal.

vey, ats