Député UDC accusé Diethelm: «Ma vie sexuelle n'a rien à faire sur la place publique»

blue News NB / avec ATS

28.6.2023

Le député cantonal schwytzois Bernhard Diethelm (UDC) n'a pas l'intention de suspendre son adhésion au parti, bien qu'il doit répondre, devant le tribunal de Zurich, de mise en danger de la vie d'autrui, de tentative de contrainte sexuelle et de pornographie interdite.

Bernhard Diethelm se sent condamné d'avance par la couverture médiatique.
Bernhard Diethelm se sent condamné d'avance par la couverture médiatique.
KEYSTONE

blue News NB / avec ATS

28.6.2023

Devant les médias aujourd'hui, le conseiller cantonal UDC schwytzois a expliqué pourquoi il ne voit aucune raison de démissionner. Il s'agit pour lui d'une affaire purement privée sans lien avec son activité politique.

En bref

  • Le ministère public accuse Diethelm de mise en danger de la vie d'autrui, de tentative de contrainte sexuelle contre une prostituée et de pornographie interdite.
  • Selon divers médias alémaniques, Bernhard Diethelm aurait étranglé une travailleuse du sexe au point de mettre sa vie en danger. La justice reproche également à l’élu d’avoir partagé des images zoophiles avec la prostituée.

Selon l'acte d'accusation, que Keystone-ATS a pu consulter, il aurait «sans scrupule mis une femme en danger de mort immédiat». Il l'aurait menacée, l'aurait rendue incapable de résister et aurait tenté de la contraindre par la force à accepter un orgasme», est-il écrit.

«Ma vie sexuelle n'a rien à faire sur la place publique»

Selon ses déclarations, les accusations seraient «unilatérales et totalement exagérées» et se baseraient uniquement sur la description de la plaignante. Le conseiller cantonal UDC se sent condamné d'avance par la couverture médiatique.

Bernhard Diethelm ne voit donc aucune raison de démissionner de son poste de conseiller cantonal dans le canton de Schwyz. Il ne souhaite pas non plus quitter son parti, l'UDC.

Cela serait «prématuré» et «équivaudrait à un aveu de culpabilité». «Ma vie sexuelle ne regarde que moi, elle n'a rien à faire sur la place publique» a-t-il encore déclaré.

Il bénéficie de la présomption d'innocence, ce que Diethelm a lui-même rappelé à plusieurs reprises dans sa prise de position.

L'UDC du canton de Schwyz «bouleversée»

Bien que la présomption d'innocence soit de mise et qu'il conteste lui-même ces accusations, l'UDC du canton de Schwyz s'est déclarée «bouleversée» dans un communiqué de presse. Elle demande au parti local du Wägital de suspendre l'affiliation de M. Diethelm jusqu'à un éventuel acquittement. Si la section locale ne donne pas suite à cette demande, le parti cantonal devra décider de l'exclusion.