Dix défis pour rester proches pendant les fêtes

Valérie Passello

22.12.2020 - 15:58

L’Office de la promotion de la santé et de la prévention de Neuchâtel proposera chaque jour sur les réseaux sociaux, du 24 décembre au 2 janvier, un défi facile à réaliser afin de conserver le lien avec autrui pendant cette fin d'année un peu spéciale. 

Glisser une petite attention dans la boîte aux lettres d'une personne isolée est l'une des idées suggérées par l’Office de la promotion de la santé et de la prévention de Neuchâtel
Glisser une petite attention dans la boîte aux lettres d'une personne isolée est l'une des idées suggérées par l’Office de la promotion de la santé et de la prévention de Neuchâtel
VP

"Dans ce contexte particulier, nous étions conscients que la population ne pourrait pas fêter comme d'habitude. Nous avons eu l'idée de ces défis pour accompagner les gens et les encourager à rester proches malgré la distance. Il s'agit de se faire du bien à soi, ainsi qu'aux autres", décrit Lysiane Ummel Mariani, cheffe de l’Office neuchâtelois de la promotion de la santé et de la prévention (OPSP).

Simple, le concept peut être suivi par tout un chacun. Chaque jour, l'OPSP publiera un défi sur la page facebook de la République et Canton de Neuchâtel. Ceux-ci consistent en de modestes actions, accessibles et faciles à réaliser.

Par exemple, glisser une petite attention dans la boîte aux lettres d'une personne isolée, coller un mot sympa sur la fenêtre pour les passants, ou encore partager des nouvelles positives et des commentaires bienveillants. 

L'ensemble des dix défis est à découvrir au jour le jour sur les réseaux sociaux, du 24 décembre au 2 janvier. 

Oser demander de l'aide

Lysiane Ummel Mariani reprend: "Pour nous, c'est aussi une opportunité de faire connaître les différentes ressources d'aide qui existent. Parfois, on peut s'en sortir tout seul ou avec l'appui de ses proches, mais parfois cela ne suffit pas. Nous encourageons les gens à oser demander de l'aide."

Parmi les ressources à disposition dans le canton, la Main Tendue, au numéro 143,  la Ligne d'aide et de conseils pour les jeunes, au numéro 147, ou encore les sites internet santepsy.ch et gardonslecap-covid19.ch.

L'OPSP a mené plusieurs actions de prévention durant l'année 2020. Au printemps, une hotline de soutien spécifique avait même été mise en place. "Notre réseau de partenaires, déjà très actif, a su réagir et s'adapter au contexte de la pandémie", poursuit la cheffe de l'office.

Les structures existantes ont été renforcées. En outre, une nouvelle formation aux partenaires est prévue dans le cadre de cette deuxième vague, afin que la population continue à avoir accès au soutien dont elle a besoin.

Garder le lien

Certaines actions ont également été remaniées en fonction de la situation. La troisième opération "Septembre, le mois qui bouge" n'a pas été annulée, mais transformée en action Covid-compatible, en se déroulant exclusivement sur les réseaux sociaux et les médias locaux.

Quant à l'impact de la pandémie sur la santé psychique et physique de la population, Lysiane Ummel Mariani reconnaît: "Il est impossible de dresser des pronostics, mais il est vrai que nous sommes inquiets. C'est pour cette raison qu'il est important d'avoir un réseau qui fonctionne et qui a renforcé ses actions, même si cela ne se voit pas toujours. Il est primordial de garder le lien."

Retour à la page d'accueil