Enseignement

Et si toute la classe bénéficiait des difficultés d'un élève?

Valérie Passello

11.12.2020

"Ensemble on est plus fort" tel est le credo d'un projet visant à sensibiliser les enseignants valaisans à la diversité des élèves de l'école ordinaire. Le but: aider les professeurs à repérer et à comprendre les difficultés rencontrées par leurs élèves. Et à valoriser les enfants concernés, par des méthodes qui auront un impact positif aussi sur leurs camarades 

Des mémos pratiques destinés aux enseignants ont été élaborés par des étudiants de la HEP-VS, en collaboration avec des experts du terrain
HEP-VS

"J'entends parfois des enseignants dire que dans leur classe, ils ont un enfant HP (ndlr: à haut potentiel), un qui a de la peine à se concentrer, ou encore un autre qui présente différents troubles. La question qui se pose alors est: comment envisager la diversité des élèves et répondre au mieux aux besoins de chacun?", raconte Isabelle Bétrisey, psychologue et professeure à la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS). 

Dans le cadre de ses cours à la HEP-VS sur les troubles et difficultés de l'élève, Isabelle Bétrisey a préféré la pratique à la théorie. Ainsi, elle a fait se rencontrer une quarantaine de ses étudiants en fin de formation et une quinzaine d'experts du terrain (enseignants spécialisés, psychologues, logopédistes, psychomotriciens). Au cours de différents ateliers, ceux-ci ont élaboré ensemble un  support pédagogique destiné aux enseignants valaisans. 

Huit mémos, huit histoires d'enfants

Plutôt que des recettes toutes faites, le projet entend donner des pistes. En racontant des histoires sur des mémos dont la présentation est simple et visuelle. L'histoire de Noah, notamment, qui perturbe sa classe et met à mal son propre apprentissage, parce qu'il est submergé par le stress. 

Au total, huit mémos abordent autant de thèmes différents, décrivant la situation particulière de huit enfants. 

Ce support donne aux enseignants des indices afin de repérer les manifestations des difficultés de leurs élèves et de mieux les comprendre. Mais aussi des conseils concrets pour accompagner et valoriser les enfants concernés, qui pourront être utiles également à toute la classe.  Enfin, les mémos contiennent des ressources et références pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances.

L'équipe de la HEP-VS a soigné le graphisme de ses mémos pour qu'ils soient faciles d'accès et efficaces au premier coup d'oeil 
HEP-VS/MEMOS

"Ce matériel est un produit local, sur-mesure pour le corps enseignant du Valais, adapté aux spécificités du système éducatif du canton", précise Isabelle Bétrisey. Et qui s'inscrit dans la continuité des fiches d’information créées et mises à disposition par le Centre Suisse de Pédagogie Spécialisée via le projet École et Intégration.

"Peu de temps pour un maximum d'effets"

Parmi les conseils prodigués dans les mémos, il est suggéré aux professeurs de mettre en oeuvre des mesures simples, qui seront profitables pour tous les élèves. 

Par exemple dans le cas de Noah, il s'agira de prendre conscience des situations pouvant engendrer du stress et d'accompagner l'élève pour qu'il parvienne progressivement à mieux gérer la pression. Mais une autre étape est importante: la prévention en classe.

Toujours en regard de la situation de Noah, le mémo suggère de nombreuses pistes d'action collective, comme un travail sur l'identification et la gestion des émotions, l'instauration de pauses gymniques ou musicales dans la journée, ou encore la pratique d'exercices de respiration avec toute la classe. Des actions dont les retombées positives concerneront autant Noah que ses camarades.

Mais pour un enseignant, qui doit avancer dans son programme avec une vingtaine d'enfants, ces conseils sont-ils vraiment applicables? Isabelle Bétrisey en est convaincue: "Une enseignante de 2H me racontait récemment qu'elle prend deux minutes tous les matins pour faire des exercices de respiration consciente avec ses élèves. Elle m'a expliqué que cela avait totalement changé l'ambiance de classe. Ces pratiques attentionnelles, comme on les appelle, ont beaucoup de succès aujourd'hui. Et pour cause: elles prennent peu de temps pour un maximum d'effets." 

Au plus tard en janvier 2021, les mémos de la HEP-VS seront mis à la disposition de tous les établissements des cycles 1 et 2 du Valais romand, avec des ressources disponibles sur le site de la HEP-VS. 

Si l’accueil est positif, des thématiques supplémentaires, ainsi qu’une adaptation à d’autres degrés de la scolarité, pourraient voir le jour les années suivantes. Une plateforme en ligne est également en préparation, de même que la traduction de ce matériel en allemand, pour une distribution dans l'ensemble du Valais.

Retour à la page d'accueil