Genève

Genève passe au régime fédéral à partir de mercredi soir

fasc, ats

21.12.2020 - 16:41

A Genève, les fidèles pourront à nouveau se réunir dans les lieux de culte, moyennant le respect des règles sanitaires usuelles (archives).
Les restaurants et établissements de loisirs seront fermés à Genève (photo) à partir de mercredi 23h00.
sda

Après avoir rouvert le 10 décembre, les restaurants genevois vont à nouveau devoir fermer leurs portes le 24 décembre. Le Conseil d'Etat genevois a annoncé lundi que le régime d'exception prévu par la Confédération dans le cadre des mesures sanitaires de lutte contre la pandémie de Covid-19 sera abandonné à partir du 23 décembre, à 23h00. Genève s'aligne ainsi sur une grande partie du reste du pays.



Le critère lié au taux de reproduction des infections ne devrait bientôt plus être respecté par le canton de Genève. Ce chiffre dépasse légèrement le seuil fatidique de 1 depuis dimanche. Or, un franchissement de cette limite trois jours de suite fait sauter le régime d'exception.

Le gouvernement se veut réaliste en décidant de refermer les restaurants. «Il n'y a que les rêveurs qui pensent que l'on va passer en dessous de 1» dans les jours qui vont suivre, a relevé, devant les médias, le conseiller d'Etat genevois responsable de la santé Mauro Poggia.

En outre, selon l'ordonnance fédérale, la limite fixée pour le taux de reproduction reculera à 0,9 dès le 5 janvier. Dans ces conditions, il serait un brin illusoire de croire qu'une réouverture des restaurants sera possible avant le 22 janvier, comme l'envisage la Confédération, même si rien ne peut être exclu.

19h00 pour les magasins

Outre la restauration, les horaires des magasins vont également être modifiés dès jeudi. Les ouvertures jusqu'à 20h00 ainsi que les ouvertures dominicales prennent fin. La fermeture sera fixée à 19h00. Seules les pharmacies et les boulangeries échappent à ces restrictions.

La présidente du gouvernement genevois Anne Emery-Torracinta indique que la situation sanitaire à Genève reste «loin d'être satisfaisante». Le pic de la vague est derrière, le nombre d'hospitalisations et les nouveaux cas journaliers sont en baisse, mais la situation demeure fragile.

En leur donnant un délai de 48 heures pour fermer, le Conseil d'Etat veut permettre aux gérants de restaurants d'"avoir le temps de se retourner».

Le gouvernement genevois a dit être en contact régulier avec les autres cantons romands sur ces questions. Hormis, le Jura, tous font pour l'instant valoir le régime d'exception.


Retour à la page d'accueil

fasc, ats