Grandes manifestations dès octobre

ATS

12.8.2020 - 16:48

Les manifestations de plus de 1000 personnes seront à nouveau autorisées dès le 1er octobre, a décidé mercredi le Conseil fédéral. Les organisateurs devront faire respecter des mesures de protection strictes et obtenir une autorisation cantonale.

L'interdiction avait été prononcée jusqu'à fin août. Mais dans la situation actuelle, elle doit être prolongée, a expliqué la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga devant les médias. Les nouvelles infections restent importantes.

«Nous voulons évaluer les conséquences des retours de vacances ou de la reprise des écoles», a ajouté le ministre de la santé Alain Berset. La situation n'est pas comparable à mars, mais autoriser toutes les manifestations n'est pas raisonnable, selon lui. «Un match de foot n'est pas comparable à un concert de musique classique.»

Le ministre a également rappelé qu'il n'existait pas de solution prête à l'emploi et que la décision porte un certain risque. «Il faut trouver un équilibre», sans pour autant mettre en péril les acquis de ces derniers mois. La prolongation de l'interdiction permettra aux cantons et à la Confédération de préparer la nouvelle étape.

Empêcher une dégradation

Les autorités cantonales devront tenir compte de la situation épidémiologique et de leur capacité à tracer les contacts. Cette solution doit permettre d'empêcher une dégradation de la situation, tout en tenant compte des besoins de la population et des associations sportives et culturelles.

Si le moment entre la demande d'autorisation et l'événement est très long, les cantons pourraient délivrer une autorisation sous réserve de l'évolution de la situation. Cela entraîne des incertitudes pour les organisateurs, a reconnu M. Berset, mais nous ne pouvons pas prévenir l'avenir.

Les grandes manifestations ne présentent pas toutes le même risque. Certaines permettent de respecter la distance de sécurité.

Le Département fédéral de l'intérieur a été chargé, en collaboration avec les cantons et les autres départements, de définir des critères d'autorisation uniforme pour toutes les grandes manifestations d'ici au 2 septembre. Ces critères compléteront les mesures habituelles de distance sociale.

Le Conseil fédéral avait interdit toutes les grandes manifestations depuis le 28 février. Cette décision a permis de réduire le nombre de personnes infectées.

Masque obligatoire dans les avions

Le Conseil fédéral a en outre décidé d'étendre l'obligation de porter un masque aux avions à partir du 15 août. La nouvelle mesure concerne tous les vols de ligne et les vols charters au départ ou à destination de la Suisse, indépendamment de la compagnie aérienne.

Le port du masque est déjà obligatoire dans les transports publics depuis le 6 juillet. Seuls les téléskis et les télésièges sont encore exemptés. Les plans de protection sont définis par les exploitants. Afin d'éviter une distorsion de la concurrence, Alain Berset souhaite une coordination des mesures de sécurité avec les stations et les pays alpins voisins.

A l'instar de leurs collègues étrangers, les diplomates suisses, qui se rendent en Suisse pour des raisons professionnelles, seront exemptés désormais de quarantaine.

Crédit supplémentaire

Par ailleurs, le Conseil fédéral demande au Parlement de libérer un crédit supplémentaire de 31,6 millions de francs pour 2020.

Cette enveloppe doit couvrir les dépenses supplémentaires pour l'Office fédéral de la santé publique, comme les campagnes de communication, la gestion des lignes téléphoniques ou le développement de l'application SwissCovid.

Retour à la page d'accueil