Cité du Genévrier

Graves manquements à la Cité du Genévrier

ATS

28.9.2018 - 15:40

La situation de jeunes adultes autistes à la Cité du Genévrier, à Saint-Légier (VD), a dérapé. Certains d'entre eux ont été victimes de maltraitance physique ou verbale. Leur prise en charge a été négligée, affirme la Commission d'examen des plaintes.

Plusieurs autistes du groupe Le Baobab ont été "directement victimes, à des occasions isolées, d'actes relevant de la maltraitance physique ou verbale de la part de certains collaborateurs, dont deux éducateurs en particulier", écrit vendredi la Commission d'examen des plaintes des patients (COP).

Les résidents du groupe, constitué d'une population particulièrement vulnérable, "ont subi une forme de négligence dans le cadre de leur prise en charge". L'équipe éducative "n'a pas été constituée de collaborateurs disposant des connaissances et compétences professionnelles requises", poursuit la COP.

Face à ces manquements, dont une violation des droits de la personne, la Commission d'examen a prononcé "un avertissement" à l'encontre de la Fondation Eben-Hezer, qui exploite la Cité du Genévrier. La COP a agi après le dépôt d'une plainte déposée par les parents de cinq jeunes autistes adultes ayant résidé jusqu'à la fin de février 2017 dans le groupe Le Baobab.

Retour à la page d'accueil

ATS