Hôpitaux: pas de soutien fédéral en vue

ATS

31.8.2020 - 18:48

Le Conseil fédéral ne prendra pas en charge les pertes de recettes que les hôpitaux ont subies à cause de la crise du coronavirus. Le ministre de la santé Alain Berset l'a confirmé lundi après avoir rencontré les représentants des hôpitaux et des assureurs.

Le Conseil fédéral a en revanche pris en charge les frais supplémentaires liés à la crise sanitaire, comme les coûts des tests. Mais il n'a pas les moyens de prendre en charge les pertes de revenus, a déclaré Alain Berset à l'issue de la rencontre à Berne. «Beaucoup a été fait pour soutenir l'économie», a rappelé le conseiller fédéral.

Les hôpitaux ont dû renoncer durant cinq semaines ce printemps à toute intervention non urgente. Les pertes liées à cette décision sont conséquentes, selon eux. Une étude publiée vendredi par l'association hospitalière SpitalBenchmark et PwC Suisse estime entre 1,7 et 2,6 milliards de francs le préjudice financier découlant des mesures de lutte contre la pandémie.

Les hôpitaux ne verront pas les pertes engendrées par la crise du coronavirus épongées par la Confédération, leur a expliqué lundi à Berne le ministre de la santé Alain Berset (archives).
Source: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Selon les assureurs, il n'y a pas eu de diminution de chiffre d'affaires entre janvier et fin juillet, comparé à l'année passée, a répondu Alain Berset. Il faut d'abord éclaircir ces chiffres avant de mener des discussions, selon lui.

Les opérations qui n'ont pas eu lieu ont été reportées et non annulées. Et plusieurs secteurs de la santé ont eu davantage de travail qu'en temps normal durant la période de semi-confinement, a-t-il rappelé.

Dans un communiqué, H+ Les Hôpitaux de Suisse qualifie la rencontre de constructive. Le conseiller fédéral s’est déclaré prêt à entrer en matière sur les coûts supplémentaires et prie les partenaires tarifaires de présenter des données plus précises.

Alain Berset demande en outre aux organisations de clarifier leurs différences concernant les données sur le manque à gagner, et si possible d’apporter des corrections. Les résultats devront être présentés et discutés lors d’une prochaine séance.

Retour à la page d'accueil

ATS