Diplomatie

Ignazio Cassis veut rouvrir l'ambassade de Suisse en Irak

vf, ats

5.4.2021 - 17:13

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis veut rouvrir l'ambassade de Suisse en Irak. Il a évoqué la question lors de ses entretiens officiels à Bagdad dimanche. Lundi, il s'est envolé pour Oman.

vf, ats

5.4.2021 - 17:13

Le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein, à droite, rencontre le ministre suisse des Affaires étrangères Ignazio Cassis en visite à Bagdad, en Irak, le samedi 3 avril 2021.
KEYSTONE

Lors de sa visite en Irak, il a rencontré son homologue le ministre des Affaires étrangères Fouad Hussein, le Premier ministre Mustafa Al Kadhimi ainsi que le président du Parlement Mohamed al-Halbousi, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). C'était la première visite dans ce pays d'un conseiller fédéral depuis 1979.

Cette visite a été l'occasion de signer un Mémorandum d’entente qui ouvre la porte à un renforcement des relations bilatérales. Ignazio Cassis a discuté de la possibilité d’ouvrir à nouveau une ambassade suisse en Irak.

La première guerre du Golfe, en 1991, avait conduit à la fermeture de l’ambassade. En novembre 2000, la Suisse avait ouvert à Bagdad un bureau de liaison diplomatique pour sauvegarder ses intérêts, bureau qui a été fermé à son tour en octobre 2008 pour des raisons de sécurité.

Depuis, l’ambassadeur de Suisse à Amman, en Jordanie, est accrédité pour défendre les intérêts de la Suisse en Irak. L'ouverture d'une ambassade est une condition préalable au renforcement des relations diplomatiques, a indiqué Ignazio Cassis à Blick-TV. L'Irak en tant que pays important et stable pourrait être un bâtisseur de pont dans cette région instable.

Paix et sécurité

Par ailleurs, la Suisse continuera de jouer un rôle constructif en Irak et dans la région pour promouvoir le dialogue. Il s'agit des priorités de la stratégie 2021-2024 du gouvernement pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Ses interlocuteurs ont salué l’engagement de la Suisse, notamment en matière de diplomatie de l’eau, selon le DFAE.

Le chef du DFAE a également souligné l’engagement humanitaire de la Suisse en Irak. Le pays compte quatre millions de personnes en besoin d’assistance. Depuis 2014, la contribution de la Suisse s’élève à plus de 80 millions de francs. Les entretiens ont également porté sur les questions migratoires.

Suite du voyage à Oman et au Liban

Lundi, le chef de la diplomatie helvétique a atterri dans la capitale du sultanat d'Oman. Le Conseil fédéral entend développer une collaboration plus étroite avec ce pays. Il terminera son voyage au Liban, sous le signe de l'engagement humanitaire de la Suisse dans ce pays.

Pour ce voyage, Ignazio Cassis est accompagné par les conseillers aux Etats Damian Müller (PLR/LU) et Andrea Gmür-Schönenberger (Centre/LU), respectivement président et membre de la Commission de politique extérieure du Conseil des Etats.

vf, ats