Coup de pression

Ils réclament un registre national des cas de Covid long 

cz, ats

18.1.2022 - 12:17

Trop peu a été fait jusqu'à présent pour les patients atteints de Covid long, estime l'association Altea. Le réseau Long-Covid demande notamment la création d'un registre national des cas.

cz, ats

18.1.2022 - 12:17

ARCHIV - 27.07.2021, Niedersachsen, Bad Rothenfelde: ILLUSTRATION: Ein Patient sitzt in einer Klinik am Teutoburger Wald, in der Long-Covid-Patienten behandelt werden, zur Überprüfung seiner Lungenfunktion in einem Bodyplethysmographen. (zu dpa «Rentenversicherung spürt Bedarf an Reha-Behandlung wegen Corona). Foto: Sina Schuldt/dpa +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Sina Schuldt)
Selon des études, une personne sur dix présente encore des symptômes un an après avoir été infectée par le Covid-19. (image d'illustration)
KEYSTONE

Selon des études, une personne sur dix présente encore des symptômes un an après avoir été infectée par le Covid-19. Jusqu'ici, on ne rend pas justice à ces patients et on n'en fait pas assez pour eux, a déclaré mardi Michael Schlunegger, président d'Altea, à la radio alémanique SRF.

«Il s'agit de rassembler des idées et de trouver des solutions le plus rapidement possible, même si elles ne sont pas parfaites. Il faut être créatif dans ce domaine», a expliqué M. Schlunegger. Selon lui, la Confédération doit informer plus activement sur la maladie et renforcer la recherche. Et tous les cas devraient être enregistrés au niveau national.

Etant donné que pour l'instant, c'est la maîtrise de la vague Omicron qui domine tout, le président d'Altea doute que la thématique soit effectivement empoignée. Il espère un soutien plus important de la part des politiques.

Seuls les cas graves sont recensés

Le week-end dernier, des experts avaient déjà souligné que la hausse du nombre de cas de Covid 19 augmentait également le risque de dommages à long terme.

Le neuroscientifique Dominique de Quervain avait notamment critiqué le fait qu'il n'existe pas de registre central qui rassemble tous les cas de Covid long. Seuls les plus graves sont enregistrés dans le registre de l'assurance invalidité (AI), c'est-à-dire ceux de personnes ne pouvant plus travailler.

L'infectiologue bâlois Manuel Battegay souhaitait lui aussi un enregistrement systématique des cas de Covid long, ainsi qu'une étude «sur ce qui pourrait être un problème majeur de santé publique».

cz, ats