Sommet des Amériques

Kamala Harris annonce des financements privés pour réduire les migrations

ATS

7.6.2022 - 14:41

Kamala Harris participe actuellement au Sommet des Amériques à Los Angeles.
ATS

La vice-présidente américaine Kamala Harris a annoncé mardi des engagements du secteur privé totalisant 1,9 milliard de dollars pour soutenir la création d'emplois en Amérique centrale et décourager les départs de migrants vers les Etats-Unis.

ATS

7.6.2022 - 14:41

Cette annonce, effectuée par Mme Harris alors qu'elle participe au «Sommet des Amériques» à Los Angeles, vise à «offrir l'espoir aux gens de la région de bâtir des vies prospères et en sécurité chez eux», selon un communiqué de la Maison Blanche, divulgué avant la venue du président Joe Biden. Il est attendu mercredi à ce sommet.

Ces engagements d'entreprises privées viennent s'ajouter à ceux d'un montant de 1,2 million de dollars annoncés l'an dernier pour les pays dits du triangle du nord, Salvador, Guatemala et Honduras, trois pays d'où partent régulièrement des caravanes de migrants vers les Etats-Unis.

Absences

Le «Sommet des Amériques» est vu par M. Biden comme une occasion de relancer le dialogue avec l'Amérique latine sur des sujets cruciaux comme l'immigration. Il s'est ouvert lundi à Los Angeles, avec un cafouillage diplomatique, le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador décidant de bouder l'événement.

L'absence du chef d'Etat du Mexique, pays frontalier, se fera sentir avec une acuité particulière, alors que plusieurs milliers de migrants se sont mis en route lundi dans le sud du pays avec l'intention de gagner les Etats-Unis.

Autre absent de dernière minute, le président uruguayen Luis Lacalle Pou, diagnostiqué positif au Covid-19. Cuba, le Nicaragua et le Venezuela ne sont, eux, pas invités, a confirmé lundi à l'AFP un responsable de la Maison Blanche, à cause de «réserves» face «au manque d'espace démocratique et au respect des droits humains».

Estimant à 23 le nombre de dirigeants qui viendront à Los Angeles, un haut responsable de la Maison Blanche a estimé que c'était «équivalent voire plus» que de précédentes éditions.

Le Sommet des Amériques a été lancé en 1994 à Miami par le président Bill Clinton, désireux de lancer un vaste accord régional de libéralisation du commerce. Le nombre de personnes cherchant à entrer aux Etats-Unis après avoir fui la pauvreté et la violence en Amérique centrale et en Haïti est en hausse.

ATS