Aviation

L'armée a récupéré l'épave du Dakota

ATS

18.9.2018 - 20:00

L'armée de l'air suisse a récupéré l'épave du Dakota sur le glacier du Gauli après deux jours de travaux. Cet avion militaire américain avait dû atterrir d'urgence dans l'Oberland bernois en 1946. Les passagers avaient pu être sauvés.

Près de 2,4 tonnes de matériaux ont été récoltés sur le lieu de l'accident, a précisé mardi le Département fédéral de la défense (DDPS) dans un communiqué. Les débris ont été amenés par hélicoptère sur la Base aérienne de Meiringen (BE).

Outre les Forces aériennes, la Base logistique de l'armée ainsi que la Base d'aide au commandement ont participé à cette opération. Celles-ci pourraient à nouveau intervenir ces prochaines années, en fonction de la fonte des glaciers, car certains restes de l'avion sont encore pris dans la glace.

"Nous avons retrouvé un bloc moteur avec une hélice, plusieurs parties de l'aile et beaucoup de petit matériel, des morceaux de tôle, des pièces en bois et aussi des couvertures", avait expliqué lundi Fritz Teuscher, responsable du détachement de montagne, lors d'un point presse sur les lieux.

Brouillard

Le 19 novembre 1946, l'avion de transport américain Dakota C-53 perd son cap au-dessus des Alpes à cause du brouillard et doit atterrir d'urgence sur le glacier du Gauli. Il est repéré par hasard à 3350 mètres d'altitude. Des vivres et des habits sont parachutés aux passagers, mais la plupart des paquets atterrissent dans des crevasses.

Les pilotes militaires suisses décident finalement d'entreprendre un sauvetage par voie aérienne, une première dans l'histoire de l'aviation. A l'aide de deux avions légers Fieseler "Storch", ils parviennent à se poser sur le glacier et à ramener les douze passagers sains et saufs à Meiringen.

"C'était la naissance du sauvetage alpin aérien", a indiqué Jürg Nussbaum, chef de la communication de l'armée de l'air. Les vestiges du Dakota resteront en Suisse. "Les Américains ont offert l'avion à la Confédération", précise M. Teuscher. Le public pourrait avoir accès à certaines pièces de l'appareil, par exemple via une exposition au centre touristique d'Innertkirchen (BE).

Retour à la page d'accueil

ATS