L'UDC réunit son assemblée des délégués à Reconvilier (BE)

lp, ats

15.1.2022 - 04:30

Les délégués de l'UDC se réunissent en assemblée ce samedi à Reconvilier (BE). Après avoir écouté leur président Marco Chiesa et Ueli Maurer, un de leurs deux conseillers fédéraux, ils se prononceront sur les quatre objets au menu des votations fédérales de février.

L'UDC réunit son assemblée des délégués à Reconvilier (BE) ce samedi, avec notamment la détermination des mots d'ordre pour les quatre objets soumis à votation le 13 février (photo d'illustration).
ATS

lp, ats

15.1.2022 - 04:30

Les salutations de bienvenue seront assurées, selon la tradition, par le président de l'UDC du canton hôte, l'ancien conseiller national et maire de Cortébert Manfred Bühler. Ensuite, les délégués présents dans la halle des fêtes de la localité du Jura bernois écouteront l'allocution de leur président suisse, Marco Chiesa.

Politique énergétique

Selon l'invitation, le Tessinois doit évoquer l'approvisionnement électrique et énergétique de la Suisse. Il devrait y égratigner la stratégie du Conseil fédéral, qui n'en est pas une «mais une navigation écologiste à l'aveugle». «Un aveuglement qui met en péril notre sécurité d’approvisionnement, tout comme notre prospérité.»

Marco Chiesa devrait dénoncer la volonté de remplacer les voitures à moteur thermique par des véhicules électriques, un choix nécessitant davantage d'électricité. C'est pourquoi l'UDC veut demander via une pétition à la conseillère fédérale Simonetta Somaruga d’admettre que l’approvisionnement électrique doit être une «priorité absolue».

Dans l'invitation, le Tessinois stigmatise encore les «ayatollahs de l’écologie», qui veulent se passer du nucléaire. «Nul besoin d’un doctorat en mathématiques pour comprendre que le calcul ne tient pas la route, ce d’autant plus qu’il est tout bonnement impossible de combler ce manque par les seules énergies éoliennes et solaires.»

Après avoir écouté le grand argentier fédéral Ueli Maurer faire le point sur la situation financière de la Suisse, la thématique énergétique fera encore l'objet d'un débat avec un modérateur. Y prendront part les conseillers nationaux fribourgeois Pierre-André Page et st-gallois Mike Egger.

Quatre mots d'ordre

Ensuite, les délégués de l'UDC détermineront leur mot d'ordre en vue des votations fédérales du 13 février, avec à chaque fois une présentation des sujets avec un tenant du oui et un tenant du non. Les votations portent sur quatre objets, dont les deux initiatives populaires, qualifiées d'"extrêmes» aux yeux de Marco Chiesa.

Ce qui laisse présager un double non de la part des délégués du plus grand parti du pays. Il s'agit des initiatives «oui à l'interdiction de l'expérimentation animale et humaine – oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès» et «oui à la protection des enfants et jeunes contre la publicité pour le tabac».

Les deux autres objets sont la modification de la loi fédérale sur les droits de timbre et la loi sur un train de mesures en faveur des médias soumis à référendum. Pour le premier, Marco Chiesa parle d'un projet «crucial» pour l'économie suisse, alors que pour le second il dénonce des «millions de cadeaux» à destination des éditeurs.

lp, ats