La Fondation Carnegie soutient des sauveteurs actifs dans la crise

ch, ats

26.12.2020 - 16:24

FILE--Steel magnate Andrew Carnegie, seen in this undated file photo, ranked second in an American Heritage magazine ranking of the 40 richest Americans of all time. The magazine calculated indivdual fortunes, adjusted for inflation, and ranked oil magnate John D. Rockefeller first at $190 billion. (AP Photo/File)
Andrew Carnegie 
Source: KEYSTONE

La Fondation Carnegie pour les sauveteurs soutient cinq projets en Suisse qui sauvent des vies ou qui atténuent une grande détresse dans cette crise du coronavirus. Chacun de ces projets reçoit 15'000 francs, a annoncé la fondation samedi.

Entraide Suisse figure parmi les bénéficiaires. Cette organisation réunit des personnes dans des situations de vie comparables, afin qu'elles puissent s’entraider. Comme les rencontres physiques ne sont souvent plus possibles dans cette pandémie, elle a développé un instrument pour l’entraide virtuelle sur Internet.

Le site Internet «Dureschnufe» ("Respirer") rassemble des offres pour la promotion de la santé psychique, par exemple des idées pour les parents et les adolescents dans cette nouvelle situation familiale, des conseils pour le télétravail ainsi que des suggestions pour gérer ses inquiétudes.

Perspektive Solothurn-Grenchen met à disposition des espaces pour la consommation de drogues ainsi qu’une soupe populaire. Les mesures de protection liées au coronavirus ne permettant plus d’exploiter les locaux existants, deux structures provisoires ont été mises en place. La contribution de la fondation permet de les remplacer par une troisième structure, mieux adaptée aux conditions hivernales.

Le quatrième prix de soutien est partagé entre deux projets: l’Association pour l’éducation familiale Fribourg soutient les familles avec de jeunes enfants dans le canton pour les questions d’éducation.

Enfin, le Service de consultation pour sans-papiers, à Berne, conseille et accompagne des personnes sans autorisation de séjour en Suisse. En raison de la crise du coronavirus, de nombreux sans-papiers ne peuvent plus travailler.

«Sans la contribution de la Fondation Carnegie, tous ces projets n'auraient pas vu le jour», explique son directeur Hans-Ruedi Hübscher à Keystone-ATS.

De l'aide depuis 1912

La fondation créée en 1912 par Andrew Carnegie (1835-1919) a pour but de distinguer et soutenir des personnes s’engageant «de manière héroïque» en Suisse pour le sauvetage de leurs semblables. Dans l’acte de fondation, Andrew Carnegie mentionne explicitement le cas d’une épidémie.

Sur cette base, la fondation a soutenu des centaines de personnes qui avaient aidé des malades durant l’épidémie de grippe en 1918.

Retour à la page d'accueil

ch, ats