«Situation tendue»

La Suisse continue à stagner à un haut niveau

kd, ats

7.9.2021 - 14:31

La Suisse est le pays d'Europe où le taux d'incidence est le plus élevé, derrière la Grande-Bretagne. Le nombre de nouveaux cas stagne, mais à un haut niveau. La situation reste tendue, a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, mardi devant les médias.

kd, ats

7.9.2021 - 14:31

Virginie Masserey, Leiterin Sektion Infektionskontrolle, Bundesamt für Gesundheit BAG, spricht an einem Point de Presse zu Covid 19, am Dienstag, 31. August 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
«La situation reste tendue», indique Virginie Masserey, pointant une «stagnation à un haut niveau» en Suisse.
KEYSTONE

Le taux d'incidence se situe à 400 pour 100'000 habitants sur 14 jours. Le nombre de nouvelles hospitalisations diminue, avec une moyenne sur une semaine de 65 par jour. L'incidence en fonction de l'âge augmente chez les jeunes de moins de 19 ans, mais tend à diminuer chez les adultes les plus âgés. Cela pourrait expliquer la baisse des nouvelles hospitalisations, selon Mme Masserey.

Les soins intensifs restent fortement sollicités. Un tiers des lits sont occupés par des cas Covid-19, alors que la part était de 15% à 20% lors des précédentes vagues. Si leur nombre augmente encore, la situation sera difficile à gérer, a ajouté l'experte.

Neuf personnes hospitalisées à cause du coronavirus sur dix ne sont pas vaccinées. La moitié de ces personnes n'ont pas de facteurs à risque et ont moins de 44 ans. Parallèlement à cette évolution, l'OFSP constate une augmentation des vaccinations chez les 30 à 50 ans et chez les jeunes de 12 à 15 ans.

Quant à l'éventualité d'une troisième dose, elle n'est pas encore à l'ordre du jour. La protection contre les hospitalisations avec les vaccins dont dispose la Suisse est très élevée, a noté Mme Masserey. Et ceci même avec le variant delta.

Taux de vaccination parmi les plus bas d'Europe

Le tempo de la vaccination doit être accéléré, a indiqué mardi la présidente de la Task force scientifique Tanja Stadler devant les médias.

«Si la Suisse continue à vacciner sa population à la vitesse actuelle, elle n'atteindra le taux de vaccination de la France, de l'Italie ou de la Grande-Bretagne qu'à Noël», a complété la scientifique. Le taux de vaccination du Portugal ne serait lui atteint qu'au début du printemps.

Le tempo de la vaccination doit être rapidement accéléré, a pointé Tanja Stadler. «Les mesures sanitaires, comme le port du masque, le respect de la distance, l'aération des locaux ou encore le dépistage, permettent de freiner l'épidémie. Mais aucune n'est aussi efficace que la vaccination».

Situation plus ou moins critique en fonction des régions

En Suisse, 84% des lits en soins intensifs sont occupés et 42% de ces lits le sont par des patients Covid. Certaines régions sont plus surchargées que d'autres, a indiqué mardi Andreas Stettbacher, délégué du Conseil fédéral pour le Service sanitaire coordonné. La situation est critique à Berne, Zurich, Genève et en Thurgovie.



Ces cinq derniers jours, le nombre de patients Covid-19 aux soins intensifs a augmenté de 2%. Sur les 857 patients hospitalisés à cause du virus, 291 se trouvent aux soins intensifs. Il reste à disposition 130 lits certifiés dans 55 hôpitaux et 39 lits non certifiés dans 14 hôpitaux.

kd, ats