Aide humanitaire

La Suisse envoie du matériel médical dans l'est de l'Ukraine

nipa, ats

5.9.2021 - 11:53

La Suisse envoie un nouveau convoi d'aide humanitaire dans l'est de l'Ukraine, annonce le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il s'agit de produits de traitement de l'eau, d'équipements médicaux et de tests antigéniques pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

nipa, ats

5.9.2021 - 11:53

Un patient COVID-19 respire à l'aide d'un masque à oxygène dans un hôpital de la ville de première ligne de Krasnohorivka, près de Donetsk, en Ukraine, le mercredi 5 mai 2021.
Un patient COVID-19 respire à l'aide d'un masque à oxygène dans un hôpital de la ville de première ligne de Krasnohorivka, près de Donetsk, en Ukraine, le mercredi 5 mai 2021. Le matériel fait cruellement défaut sur place. (archives)
KEYSTONE

Le matériel, qui fait cruellement défaut sur place, est distribué dans les régions de Donetsk et de Lougansk, de part et d'autre de la ligne de contact qui sépare l'Ukraine et le Donbass séparatiste. Le premier convoi est parti de Marioupol, situé sur la mer Noire, écrit le DFAE dans un communiqué publié dimanche.

Au total, 144 camions répartis en cinq convois transporteront notamment quelque 2300 tonnes de produits chimiques et de matériel de laboratoire vers la zone de conflit d'ici à la mi-septembre. Ces produits chimiques serviront à produire de l'eau potable pour environ quatre millions de personnes des deux côtés de la ligne de contact.

Depuis 2015, le soutien de la Suisse permet de fournir près de 50% des moyens de production nécessaires chaque année à l’entreprise de distribution d'eau Voda Donbassa. En outre, la Suisse continue de livrer des appareils médicaux aux hôpitaux situés le long de la ligne de contact, afin de les aider à fournir les services de base à la population.

Covid aussi

La livraison doit aussi apporter une aide contre le Covid-19, à un moment où l'est de l'Ukraine enregistre les signes d'une nouvelle vague d'infections. Trente respirateurs sont fournis par la pharmacie de l'armée suisse, et 1,5 million de tests antigéniques par l'Office fédéral de la santé publique, un matériel d'une valeur de 9 millions de francs.

Des vérifications ont été faites pour s'assurer que ces biens n'étaient pas nécessaires à l'approvisionnement de la population suisse, précise le DFAE. Il s'agit du 13e transport de matériel de secours à destination de l'est de l'Ukraine depuis 2015.

nipa, ats